Le footballeur français, Lilian Thuram a déclaré, dimanche à Dakar, la capitale sénégalaise qu’il lui est, pour le moment, difficile de prendre une décision concernant son avenir avec la sélection nationale de l’équipe de France.


« Pour l’instant, je ne sais pas si je vais continuer en sélection nationale ou non », a confié le joueur de football, lors d’une conférence de presse de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD) dont il est l’ambassadeur de bonne volonté depuis le 23 janvier dernier.

Lilian Thuram a révélé que la dernière Coupe du monde qui a eu lieu en Allemagne lui a « donné beaucoup d’émotions.

« Cette Coupe du monde m’a réconcilié avec le football », a estimé le footballeur en présence du président d’honneur de l’OILD, l’ancien chef de l’Etat béninois, Emile-Derlin Zinsou, la Première Dame du Sénégal et marraine de l’Organisation, Viviane Wade et la présidente de cette structure, Edwige Ebakissé Badassou.

Réagissant sur le passage de son club, le Juventus de Turin en deuxième division dans le championnat italien de football, suite à l’affaire des « matchs truqués », le défenseur français a fait savoir qu' »il y a très peu de chance que je joue dans un club de deuxième division ».

« J’espère trouver un autre club de football pour rester en
première division », a-t-il souligné, tout en ne confirmant pas la nouvelle, relatée par la presse, relative à son transfert à Barcelone, un club espagnol. « Barcelone est une bonne destination », s’est t-il contenté de dire.

Vainqueur de plusieurs titres prestigieux en football, notamment de la Coupe du monde en 1998 avec les « Bleu » et finaliste de la dernière édition de la même compétition en Allemagne, Lilian Thuram est le recordman des sélections en équipe de France de football avec 121 sélections.

Dans le cadre de la tournée de sensibilisation entamée depuis hier, le joueur et d’autres membres de l’OILD se rendront en Afrique du Sud, au Bénin et au Togo.

Né le 1er janvier 1972 à Anse-Bertrand en Guadeloupe, Lilian Thuram met sa notoriété au service de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose. Cette Organisation vise à éveiller les consciences sur la nécessité de sensibilisation autour de la drépanocytose qui est la première maladie génétique au monde.

Le joueur est aussi membre du Haut Conseil de l’intégration en France. Sur des questions liées au racisme ou à l’antisémitisme, ses positions sont souvent affirmées et appréciées de la communauté noire dans les pays occidentaux.