Un mois à peine après sa nomination sur le banc du TP Mazembe, Thierry Froger a mis fin à sa collaboration avec le club congolais ce mardi. Le technicien français n’a pas survécu à l’élimination précoce en Ligue des champions.


L’histoire entre le TP Mazembe et l’entraîneur Thierry Froger aura tourné court. Nommé entraîneur des Corbeaux de Lubumbashi le 13 février dernier, le technicien français s’en va déjà un mois plus tard ! Il n’a pas survécu à l’élimination précoce en Ligue des champions dès l’entrée en lice du TPM, en 16es de finale dimanche.

« Le club et le coach ont décidé de se séparer d’un commun accord en observant que l’objectif de se qualifier pour les 8èmes de finale de la C1 n’était pas atteint« , indique le cador congolais sur sa page Facebook ce mardi. Après les passages réussis de Patrice Carteron puis Hubert Velud, celui de Froger ne restera pas dans les annales, lui qui était entré en fonction juste après la défaite en Supercoupe de la CAF.

A sa décharge, l’ancien coach de Reims a dû composer avec un effectif remanié et en partie inexpérimenté à la suite des départs de Christian Luyindama, Merveille Bope, Jonathan Bolingi et Roger Assalé cet hiver. Le club de Moïse Katumbi choisit donc l’électrochoc et la manière forte pour préparer le barrage de la Coupe de la CAF, compétition dans laquelle il a été reversé et dont il est le tenant du titre, qui s’annonce couperet face à la JS Kabylie (aller entre le 7 et le 9 avril, retour entre 14 et le 16 avril).