Considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football tunisien, Hammadi Agrebi s’est éteint vendredi à l’âge de 69 ans des suites d’une longue maladie.

Surnommé «le magicien» en raison de ses qualités techniques hors du commun, ce milieu offensif fit les beaux jours du CS Sfaxien, son club de toujours, entre 1970 et 1986. Sélectionné à 35 reprises avec son pays (4 buts marqués), il a notamment pris part à la première Coupe du monde disputée par les Aigles de Carthage, en 1978 en Argentine.

Ce samedi, le Premier ministre tunisien, Ellyes Fakhfakh, a annoncé le changement du nom du stade Olympique de Radès qui sera désormais baptisé « stade Hammadi Agrebi de Radès » afin de lui rendre hommage.