Tunisie : Mejbri écarté ? La Fédé répond à la polémique

La Fédération tunisienne de football (FTF) a réagi à la rumeur relative de la mise à l’écart de quatre joueurs de la sélection, dont Hannibal Mejbri, lors du dernier rassemblement.

Absents du rassemblement de novembre avec les Aigles de Carthage, le milieu de terrain de Manchester United, Hannibal Mejbri, et trois coéquipiers qui avaient effectué leurs retours en octobre, à savoir Anis Slimane (Sheffield United), Yan Valéry (Angers) et Mohamed Dräger (Bâle), auraient en vérité été sanctionnés pour motifs disciplinaires. En effet, selon les informations de la radio tunisienne Mosaïque FM, lors de la tournée asiatique des Aigles de Carthage, les quatre éléments auraient passé une soirée dehors au Japon et seraient rentrés au camp de base tard dans la nuit.

Sans permission, le quatuor se serait promené pendant près d’une heure dans les rues japonaises avec des tenues de la sélection, prétextant avoir du mal à dormir à cause du décalage horaire. Le média a ajouté que trois d’entre eux auraient accepté leur sanction, mais que le quatrième dont le nom n’a pas filtré se serait rebiffé.

« Des informations erronées », selon la Fédé

Questionné par L’Équipe au plus fort de la polémique, Slim Ben Othman, le directeur sportif des sélections nationales à la FTF a balayé ces indiscrétions d’un revers de main. « Au moment de l'annonce de la dernière liste, aucun joueur n'a été l'objet d'une sanction disciplinaire. Ce que rapporte ce média sur les quatre joueurs cités sont des informations erronées. Les noms cités ne correspondent même pas à la réalité », a démenti le dirigeant tunisien. « Je vais vous éclairer sur le sujet. Déjà, les quatre cités sont absentes pour d'autres raisons. Deux ne sont pas là par choix techniques (Valery et Dräger), et deux autres par manque de temps de jeu en club (Hannibal et Anis Slimane) », a-t-il expliqué.

« Les joueurs cités ont toujours fait preuve de discipline et de professionnalisme. Il faut le dire car on balance des noms qu'on peut malheureusement ternir. Des écarts de conduite, il y en a eu parfois. Mais dans notre cas, cela n'a jamais atteint le seuil de la sanction et des excuses », a-t-il ajouté. Des informations également démenties par l'un des supposés fautifs, Dräger, mais seule la liste de Jalel Kadri pour la CAN permettra de chasser le doute.

Tunisie : Mejbri écarté ? La Fédé répond à la polémique
Prudence Ahanogbe