Relevé de ses fonctions de secrétaire général de la FIFA depuis le mois de septembre, après l’éclatement d’un scandale de revente de billets au marché noir, Jérôme Valcke a été limogé par l’instance ce mercredi.


Les têtes continuent de tomber à la FIFA. Déjà privée de son président, Sepp Blatter, suspendu pour huit années de toute activité liée au football, en attendant son audience en appel, l’instance mondiale du football vient de voir son numéro deux subir une sanction bien plus lourde. Relevé de ses fonctions de secrétaire général depuis le 18 septembre, Jérôme Valcke a officiellement été limogé ce mercredi après enquête de la commission d’éthique de l’instance.

Le Français de 54 ans est mis en cause dans une affaire de revente de billets au marché noir et lié à une « série d’allégations« , d’après la FIFA qui a ainsi pris la décision de le relever de ses fonctions. La casserole de trop pour cet ancien directeur marketing, déjà mis en cause lors d’un précédent scandale en 2006 avec l’affaire Visa/MasterCard, puis plus récemment en juin dernier, son nom étant cité dans le cadre d’un versement controversé de 10 millions de dollars de l’Afrique du Sud vers le compte de Jack Warner, un des anciens vice-présidents de la FIFA.

Si l’ancien bras droit de Sepp Blatter n’est désormais plus lié à la FIFA après ce licenciement, il n’en a pour autant pas fini avec l’instance puisqu’il risque toujours une suspension de neuf ans de toute activité liée au football.