Namibie - Sénégal - Justice
CAN 2017 : Le Sénégal traîné devant la CAF par la Namibie
La Fédération namibienne entend déposer un recours auprès de la Confédération africaine de football après son match face au Sénégal lors de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2017. L’instance a dans son viseur deux joueurs sénégalais qui se sont présentés avec un passeport français pour disputer la rencontre.

Cela commence à ressembler à un "classique" lors de rencontres de phases éliminatoires sur le continent. A l’instar des précédents lors des qualifications au Mondial 2014 ou aux CAN 2013 et 2015, celle de l’édition 2017 commence à voir fleurir son lot de réserves . Après celle de la Tunisie adressée à la Confédération africaine de football pour protester contre les conditions dans lesquelles s’est déroulé le match face au Liberia, une d’ordre plus technique est en passe d’être envoyée par la Fédération namibienne.

Dans le viseur de l’instance, deux joueurs sénégalais, Henri Saivet et Issa Cissokho, présents dans le groupe d’Aliou Cissé lors de la victoire des Lions samedi à Windhoek (0-2). Le camp namibien leur reproche de s’être présenté avec un passeport français et non sénégalais pour cette rencontre et a du coup enregistré une réserve auprès du corps arbitral avant la partie. Si Cisskoho est resté sur le banc pendant quatre-vingt dix minutes, le Bordelais a en revanche débuté le match avant d’être remplacé en seconde période. Ce sur quoi compte s’appuyer le président de la Fédération namibienne, Nfa Frans Mbidi.

Un recours qui a peu de chances d’aboutir

"Ces joueurs sont venus avec des passeports français, ce qui indique qu’ils sont des ressortissants français. Mais avant le match, quand nous avons demandé leurs passeports, on nous a dit qu’ils ne disposent pas de passeports et c’est la raison pour laquelle ils ont joué sous protêt selon les règlements de la Coupe d’Afrique des nations", a fait savoir le dirigeant, qui entend désormais laisser la CAF trancher. De quoi s’attendre à voir la Namibie finalement remporter le match sur tapis vert ?

Scénario très peu envisageable dans les faits, les joueurs incriminés comptant déjà huit (Saivet) et quatre (Cissokho) sélections avec les Lions de la Teranga et ayant reçu le feu vert de la FIFA pour jouer sous les couleurs du Sénégal au moment de leur changement de nationalité sportive. Raison pour laquelle ils ont pu jouer en sélection par le passé sans que les adversaires du Sénégal ne déposent de recours. Même cas de figure pour Kalidou Koulibaly, dernier arrivé en date, qui a connu sa première cape face aux Namibiens après que la Fédération sénégalaise (FSF) ait reçu l’aval de la FIFA. Une affaire qui pourrait en l’état être rapidement classée si la FSF fournit à la CAF les papiers sénégalais des deux joueurs.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Namibie




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche