CAN 2023 : l’Afrique du Sud déroule 4-0 et met la pression sur la Tunisie

Bourreau de la Tunisie (1-0) lors de son premier match à la CAN 2023, la Namibie a été douloureusement ramenée sur terre par l'Afrique du Sud, qui l'a étrillée 4-0 ce dimanche à Korhogo. Les Bafana Bafana relèvent ainsi la tête après leur défaite face au Mali et doublent la Tunisie avant l'affrontement décisif entre les deux pays mercredi. De son côté, le Mali est seul en tête de ce groupe E.

La Namibie prenait son adversaire à la gorge par Prins Tjiuesa, auteur d’une frappe captée en deux temps par Ronwen Williams, à la conclusion d’une belle action collective aux abords de la surface (3e). Elle aurait même pu ouvrir la marque cinq minutes plus tard n’eût été un énorme raté de Peter Shalulile. Mis en orbite par un long ballon sur une contre-attaque éclair, l’avant-centre de Mamelodi Sundowns remportait son duel avec le dernier défenseur sud-africain mais tirait à côté du poteau gauche du gardien des Bafana Bafana (8e).

La VAR et le penalty, le tournant

Un loupé monumental qu’il payait à la 14e minute, avec un penalty sifflé après visionnage de la VAR pour une main de Riaan Hanamub dans la surface. Malheureux lors du premier match contre le Mali, Percy Tau ne se manquait pas cette fois-ci et ouvrait le score, contre le cours du jeu, sur le premier tir sud-africain de la partie (1-0).

Les Brave Warriors portaient bien leur nom et repartaient aussitôt à l’attaque, mais faisaient preuve de déchets dans le dernier geste. En attestent un premier centre de la gauche repris au-dessus par Absalom Iimbondi (21e), et un deuxième ne trouvant personne à la reprise dans la surface (23e). La punition sud-africaine intervenait quasiment dans la foulée, par l’intermédiaire de Themba Zwane, reprenant efficacement dans la surface un centre de la droite de Thapelo Morena (2-0, 25e). Symbole de leur froid réalisme, il s’agissait là du deuxième tir, cadré qui plus est, des Bafana Bafana.

Le calice jusqu’à la lie pour la Namibie

La Namibie passait proche du chaos à la 34e, sur un face-à-face manqué à gauche par Evidence Makgopa, puis dans la minute suivante, sur une tête piquée de Sphephelo Sithole au-dessus du but vide, à la retombée d’un corner au second poteau (35e). Pas pour longtemps cependant. Car cinq minutes plus tard, Zwane exécutait un numéro de soliste à gauche pour trouver le coin opposé d’un enroulé du droit et s'offrir un doublé (3-0, 40e).

Cela aurait pu tourner à la correction sans la parade de Lloyd Kazapua devant Makgopa (42e) ou encore le manqué de Morena qui tirait dans les bras du gardien de Chippa United, alors qu’il était mis en orbite par une longue passe depuis la défense (49e). Volontaires en attaque, les Brave Warriors manquaient eux une rare opportunité dans le second acte, alors que Bethuel Muzeu péchait par altruisme plutôt que de tenter sa chance (65e). Comme très souvent, la sentence sud-africaine intervenait juste après. Cette fois, c’était au nouveau rentrant Thapelo Maseko de participer au festival de son équipe en battant Kazapua, pas irréprochable cette fois, suite à une longue passe depuis la défense (4-0, 75e).

L’Afrique du Sud se relance dans la course à la qualification après sa défaite face au Mali et prend donc la place de dauphin derrière les Aigles. Désormais à égalité avec son adversaire du soir, mais devant grâce à bilan des confrontations directes plus favorable les Bafana Bafana chercheront à enchainer contre la Tunisie lors de la troisième journée dans un match qui sent la poudre afin d’accéder aux huitièmes. La Namibie jouera elle son avenir face aux leaders maliens ayant un déjà un pied en huitièmes (4 points, +2).

Les compos d'Afrique du Sud-Namibie

CAN 2023 : l’Afrique du Sud déroule 4-0 et met la pression sur la Tunisie
Prudence Ahanogbe