Al-Nassr : Aboubakar raconte son “non” à Cristiano Ronaldo !

En janvier, Al-Nassr a frappé un très gros coup en recrutant Cristiano Ronaldo. En contrepartie, le club saoudien a en revanche dû se séparer d’un joueur étranger, Vincent Aboubakar, reparti à Besiktas. Interrogé lundi dans l’émission Talents d’Afrique sur Canal+, l’international camerounais a confié avoir eu un échange avec le quintuple Ballon d’Or, qui a tenté de le dissuader de faire ses valises.

«On a un peu discuté et, lui, son avis c’est qu’il souhaitait que je reste. Je lui ai dit non, que je vais partir. Il m’a demandé où était ma famille, je lui ai répondu en France et donc je préfère aller en Turquie, c’est plus près. Et il m’a dit ‘c’est mieux, si vraiment ta famille est loin, c’est plus compliqué’. J’étais ferme, je voulais partir», a raconté l’attaquant de 31 ans, qui a ensuite détaillé les conditions de son départ.

«Je suis parti un peu fâché oui parce que ce n’était pas facile», a souligné celui qui a marqué deux buts à la Coupe du monde 2022. «Quand Cristiano Ronaldo est arrivé, le coach Rudi Garcia m’a appelé dans son bureau et m’a dit que normalement un joueur international va devoir partir, soit moi, soit Masharipov, soi moi, soit Pity. Je lui ai dit que je souhaitais déjà partir avant et, honnêtement, comme Cristiano allait arriver, mon temps de jeu sera réduit et c’était mieux pour moi de partir. J’ai eu des propositions, dont le Besiktas. Après, pour partir, c’était un peu compliqué, le club ne voulait pas que je parte. Ils voulaient que je reste jusqu’en fin de saison. J’ai dit ‘non honnêtement président je préfère partir'. C’était un peu compliqué mais finalement ils m’ont laissé partir.»  Une issue logique.

Al-Nassr : Aboubakar raconte son “non” à Cristiano Ronaldo !
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !