Djamel Belmadi

Après avoir parfaitement lancé les éliminatoires de la CAN 2023 contre l’Ouganda (2-0) et la Tanzanie (2-0), l’Algérie achève son rassemblement par un match amical contre l’Iran ce dimanche à Doha, au Qatar (coup d’envoi à 20h en France). Ce sera sans les cadres Raïs M’Bolhi, Aïssa Mandi et Islam Slimani, tous exemptés de ce déplacement. Le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, a justifié sa position.

«Ce sont des baroudeurs, ça fait 12 ans qu’ils sont en sélection. (…) C’est mon initiative, ils n’ont rien demandé, au contraire ils étaient enclins à venir. (…) Ce n’était pas dans mon idée de les faire jouer sur ce match. C’est une date compliquée, elle est sur la moitié des vacances», a mis en avant le technicien au micro de FAF TV. «J’ai pu me renseigner avec eux. Raïs, le championnat n’est pas terminé, il est dans une situation un petit peu bâtarde parce qu’il est en fin de contrat et il a de fortes chances qu’il n’ait pas de vacances. Aïssa il a l’habitude de faire des saisons pleines, cette année il a un peu moins joué et va sûrement devoir reprendre assez tôt dans son club actuel (Villarreal) ou ailleurs, il veut du temps de jeu. Islam Slimani, pareil, est dans une situation un peu particulière (avenir incertain au Sporting Portugal, ndlr).»

Ce sont donc des Fennecs remaniés qui devraient affronter l’Iran, qui prépare actuellement le Mondial.

YouTube video