«C’était parfois à la limite de l’agression ça ressemble à des instructions, si certains pensent que c’est comme ça qu’on rend un match difficile…» A l’issue de la victoire au Botswana (1-0) lundi dans les éliminatoires de la CAN 2021, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, a taclé son homologue et compatriote de la sélection adverse, Adel Amrouche, en dénonçant le jeu particulièrement rugueux des Zèbres. Le technicien a répondu à ces accusations sur Twitter et cherché à calmer le jeu en expliquant que Gape Gaogangwe, auteur de l’horrible tacle sur Youcef Atal et exclu en fin de partie sera sanctionné.

«Je l’ai mis en garde contre toute agression et aucun joueur n’est sorti sur blessure. J’ai félicité un à un les joueurs algériens et, pour le joueur (Gaogangwe), il a été logiquement expulsé et la Fédération lui a infligé une amende», a assuré le Belgo-Algérien.

De quoi apaiser les esprits ?