Algérie : Belmadi parlera une fois “au pays”

Comme en 2022, l’Algérie a été éliminée dès la phase de groupes de la CAN 2023 et en terminant dernière de sa poule suite à sa défaite surprise contre la Mauritanie ce mardi (0-1).

Après le fiasco au Cameroun et en barrages de la Coupe du monde 2022, cette nouvelle désillusion va-t-elle sceller le sort du sélectionneur Djamel Belmadi et entraîner sa démission ? Alors que des rumeurs indiquent qu'il aurait annoncé sa démission aux joueurs dans l'intimité du vestiaire, le technicien, sous contrat jusqu’en 2026, n’a pas souhaité s’exprimer à ce sujet à chaud en conférence de presse d’après-match à Bouaké. Mais il a promis d’en dire plus à son retour au pays.

Belmadi parlera… en Algérie

« Quand on rentrera au pays, je vous dirai », a ainsi glissé le vainqueur de la CAN 2019. Interrogé quant à savoir s’il s’agissait d’une fin de cycle, Belmadi a également concédé un « peut-être ». Rappelons que l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille avait failli rendre le tablier après les déceptions de 2022 avant de décider de poursuivre en raison de l’attachement témoignée par de nombreux joueurs. Cette fois, le mal semble plus profond et un départ paraît difficilement évitable.

D’autant plus que Belmadi a du mal à expliquer les raisons de ce nouveau naufrage. « Si on ne se procurait pas beaucoup d’occasions, je dirai que le problème vient de là. Mais je ne m’explique pas pourquoi on n’arrive pas à gagner. (…) Il faut être tueur, mettre les occasions qu'on a. Tant qu'on y arrive pas, on n'est pas à l'abri. On peut se faire punir sur un coup de pied arrêté. (…) On n'a jamais pu faire le break lors de nos rencontres, on n'a jamais pu être tranquille », a regretté le technicien, dont l’équipe termine avec deux petits points, ceux pris contre l’Angola (1-1) et le Burkina Faso (2-2).

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !