Algérie : Belmadi fracasse Chapron et répond à Mboma

Invité ce lundi dans l’émission Rothen s’enflamme sur RMC, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, en a profité pour s'expliquer, mais aussi régler ses comptes avec les observateurs qui ne l’ont pas épargné ces derniers jours suite à ses propos polémiques sur l’arbitre du barrage retour de la Coupe du monde 2022 face au Cameroun (1-2 ap), Bakary Gassama. Premier ciblé : l’ancien sifflet Tony Chapron, qui n’avait pas hésité à le qualifier de «médiocre». Le vainqueur de la CAN 2019 a tenu à rafraîchir la mémoire du Français.

«Lui, il rentre dans les insolites. Il a balayé un joueur, il a taclé un joueur, et il lui a mis un carton rouge (son tacle sur le Nantais Diego Carlos, ndlr). Que tu le tacles, que tu lui fasses mal, tu peux à la limite t’excuser. Mais que tu lui mettes un carton rouge, c’est le summum. Et que ce gars-là me dise médiocre…», a taclé l’Algérien, avant de rappeler l’épisode Kamel Chafni, qui avait été exclu par Chapron en 2011 après avoir dénoncé des insultes racistes d’un de ses assistants. «Quand un joueur se fait insulter, ou estime s’être fait insulter, un peu d’empathie, écoute-le. Je ne te dis pas de le croire sur parole, mais fais un peu comme les arbitres anglais, un peu de psychologie. Peut-être que le gars il est heurté. La première chose que tu fais c’est de lui mettre un carton rouge. C’est ce mec-là qui me juge ? C’est l’hôpital qui se fout de la charité.» Avant de renvoyer son interlocuteur à la fable du corbeau et du rossignol, dont la morale est la suivante : «Rossignol, vous pleurez parce que vous avez perdu ? Non ! Je pleure parce que j'ai été jugé par un porc !» Chapron appréciera…

Mboma l'a déçu…

Mais Belmadi ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a aussi vidé son sac concernant l’ancien international camerounais Patrick Mboma. «Dans l’absolu, nous n’avons pas les meilleurs joueurs du monde (en Afrique), nous n’avons pas dans l’absolu les meilleurs entraîneurs du monde, pourquoi dans l’absolu voudriez-vous qu’on ait les meilleurs arbitres du monde ? Pourquoi ne pas accepter l’arbitrage tel qu’il est ?», avait argué le consultant. Des mots qui ne passent pas auprès du Fennec.

«On peut ne pas être d'accord. On était ensemble au centre de formation du Paris Saint-Germain, on a bu le même lait et mangé les mêmes Frosties. Depuis quinze ans, on se connaît par cœur. J'estimais que c'était un ami, avec qui j'avais des échanges réguliers. Pas de problème s'il y a des divergences, mais me faire passer pour ce que je ne suis pas, c'est malhonnête intellectuellement sachant qu’il me connait très bien. J’avais l’impression que Mboma était envoyé sur un plateau pour dire ce genre de déclarations, il y a plusieurs bons joueurs africains. Je peux citer pleins de joueurs. (…) Mboma pouvait m'appeler, c'était un ami et il est allé sur un terrain très limite, très borderline.» Un Belmadi très remonté !

https://twitter.com/BenBen2706/status/1518699689754910721

Algérie : Belmadi fracasse Chapron et répond à Mboma
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !