Algérie : Belmadi, la mise au point d’Anthar Yahia

Avant l’élection d’Amara Charaf-Eddine comme président de la Fédération algérienne de football (FAF) jeudi, des rumeurs ont fait état ces dernières semaines de la volonté d’Anthar Yahia, actuel directeur sportif de l’USM Alger, de se présenter pour le poste avant qu’il ne renonce. De son côté, alors qu’on pouvait s’attendre à ce qu’il soutienne son ex-coéquipier en sélection, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, est resté muet à ce sujet. Suffisant pour que des rumeurs apparaissent et fassent état de relations tendues entre les deux hommes. Interrogé sur ce point en marge de l’assemblée générale élective de la FAF, Yahia a calmé le jeu.

«Je n’ai aucun problème avec le sélectionneur national et je n’en aurai aucun. Ce que je peux dire, c’est que nous sommes derrière lui et on souhaite une qualification pour la Coupe du monde. C’est le plus important», a clarifié l’ancien défenseur central.

Le «héros d’Omdurman» a par ailleurs refusé d’évoquer sa supposée candidature avortée. «Je n’ai rien à dire sur ce volet. Mon nom a circulé effectivement. À partir du moment où je n’ai rien à affirmer, je n’ai rien à infirmer non plus. Je ne suis pas là pour commenter les rumeurs», a coupé court le Mondialiste 2010, peu loquace sur ce sujet…

Algérie : Belmadi, la mise au point d’Anthar Yahia
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.