Farès Chaïbi, toulouse, algérie

Révélation du début de saison avec Toulouse (2 buts et 2 passes décisives en Ligue 1), Farès Chaïbi a tapé dans l’œil du pays de ses parents, l’Algérie. Ce vendredi, le journal L’Equipe révèle ainsi que le sélectionneur Djamel Belmadi suit de près les performances du milieu de terrain de 19 ans.

Né en France mais jamais convoqué en sélection de jeunes avec les Tricolores, le Violet a été appelé le mois dernier par les U23 algériens, mais il a refusé, en concertation avec son club pour une «question de timing», indique son entourage. «Il faut laisser le garçon grandir dans la continuité, à son rythme», a relativisé le sélectionneur des Fennecs U23, Nouredine Ouled Ali, cité par le quotidien sportif. A priori, Chaïbi ne ferme pas la porte à l’Algérie, mais il faudra peut-être agir vite car, s’il poursuit à ce rythme, le Toulousain risque bien de susciter l’attention de la FFF…