Algérie : Bennacer à la CAN, ça se complique ?

Alors qu’il pousse pour faire son retour plus tôt que prévu, notamment début novembre, le milieu de terrain de l’équipe d’Algérie Ismaël Bennacer (46 capes, 2 buts) ne devrait finalement pas refouler les terrains avant la fin de l’année 2023. De quoi entretenir encore plus l’incertitude quant à sa participation à la CAN 2023.

Dans le football, la vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui. C’est encore plus vrai en ce qui concerne Ismaël Bennacer. Blessé au genou à la mi-mai, le milieu défensif de l’AC Milan a raccourci son délai de récupération et repris l’entrainement le 16 octobre passé, et ce, en vue d’un retour sur le pré pendant la semaine du 30 octobre au 5 novembre 2023, celle qui début ce lundi. Tout ceci, avec pour objectif d’être retenu dans la liste de Djamel Belmadi pour la CAN 2023 prévue du 13 janvier au 11 février 2024. Seulement, selon les dernières informations du quotidien sportif Tuttosport, le champion d’Afrique 2019 ne devrait pas rejouer en match officiel avant janvier 2024, plus précisément le 6, à l’occasion de la 19e journée de Serie A contre Empoli. Soit trois jours après la date limite de soumission des listes pour la CAN.

Belmadi aura le dernier mot

Une information susceptible d’entamer l’optimisme des supporters des Fennecs, et plus particulièrement les fans du principal concerné, si cela se confirme. Ces derniers n’auraient alors d’autre choix que de s’accrocher à l’infime espoir que le gaucher soit retenu par Belmadi, et ce, dans l’expectative qu’il retrouve une condition physique satisfaisante au fil de la compétition.

Un tel cas de figure s’est déjà présenté dans d’autres sélections, notamment en équipe de France pour Raphaël Varane. Malgré son pépin, le défenseur avait été convoqué par Didier Deschamps pour la Coupe du monde 2022 au Qatar et avait finalement tenu sa place parmi les Bleus après le premier match face à l’Australie. On se souvient aussi du cas Ismaïla Sarr, forfait pour le début de la CAN 2021 avec le Sénégal et aligné avec succès à partir des quarts de finale. Quoi qu’il en soit, la décision finale revient à Belmadi. Et l’intéressé, et ses partisans ne devront que s’y soumettre.

Algérie : Bennacer à la CAN, ça se complique ?
Prudence Ahanogbe