Algérie : la mise au point d’Hadj Moussa

Le néo-international algérien Anis Hadj Moussa a réagi après la polémique entourant son apparente nonchalance vis-à-vis de son club actuel du Vitesse Arnhem après sa signature à venir au Feyenoord Rotterdam.

La semaine passée, Anis Hadj Moussa, 22 ans, a manqué l’opportunité de soigner sa sortie au Vitesse. Ayant signé quatre jours plus tôt chez le deuxième d’Eredivisie pour 3,5 millions d’euros, le gaucher a multiplié les retards à l’entrainement dans la foulée, puis signifié très tardivement qu’il était malade pour finalement manquer le match contre Nimègue (défaite 3-0).

Son coéquipier Melle Meulensteen l’avait épinglé pour un défaut de professionnalisme. “Il s’agit aussi d’avoir du respect les uns pour les autres. Être à l’heure, c’est du respect pour les autres et pas seulement pour soi-même. Ce sont des choses dont vous n’avez absolument pas besoin en tant qu’équipe en ce moment”, avait pesté le milieu, alors que son équipe pointe actuellement à la dernière place du championnat à quatre journées de la fin.

La réaction d’Hadj Moussa

“Il n’en fait pas assez pour l’équipe en ce moment”, avait abondé l’entraineur Edward Sturing, très remonté contre le principal intéressé en conférence de presse. “Je ne suis pas content de lui”, avait en effet fait savoir le technicien. Remplaçant le weekend dernier face au PSV Eindhoven (défaite 6-0), le natif de la région parisienne a tenté d’apaiser la tempête via une sortie pour le moins scolaire.

“Actuellement, je suis toujours joueur au Vitesse. Je veux terminer la saison en force avec l’équipe et faire de mon mieux pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Feyenoord est un grand club et je suis heureux de signer avec eux. Mais je ne suis pas actuellement focalisé sur ce transfert. Je me concentre uniquement sur mon équipe, Vitesse, avec laquelle je jouerai jusqu’à la fin de la saison”, a-t-il déclaré dans une interview pour la ligue néerlandaise. Reste à joindre le geste à la parole pour les quatre derniers matches de la saison.

Algérie : la mise au point d’Hadj Moussa
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.