Invaincue depuis 22 matchs et déjà qualifiée pour la CAN 2021, l’Algérie écrase tout sur son passage ces derniers mois. Pour le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, la performance de son équipe n’est peut-être justement pas reconnue à sa juste valeur.

«L’Afrique, c’est vraiment très particulier et c’est vraiment un football sur lequel il faut se tourner vers l’efficacité. Parce qu’on a un contexte particulier, parce que les terrains, parce que les distances, parce que tout l’environnement est très difficile. J’aurais du mal à imaginer une bonne équipe européenne avoir le même rendement sur ce continent africain», a glissé le technicien ce mercredi sur les ondes de RMC.

«Par exemple, le dernier match qu’on a pu jouer, il y a moins de 48 heures (2-2 lundi au Zimbabwe, ndlr) c’est 15 heures de l’après-midi, terrain pourri, et plus de 30 degrés. C’est de suite très difficile donc je pense qu’il fallait changer l’état d’esprit, savoir vers où on évoluait et être plus pragmatique», a mis en avant Belmadi pour expliquer le succès de son équipe.