La Fédération algérienne doit annoncer jeudi le nom du successeur de Milovan Rajevac comme sélectionneur des Fennecs. Après plusieurs rebondissements, il s’agira de Georges Leekens, déjà passé par le banc des Verts en 2003.


Après quinze jours riches en spéculations à la suite de la démission de Milovan Rajevac, c’est normalement ce jeudi que va être connue l’identité du nouveau sélectionneur de l’Algérie. Alors que la presse locale explique que le président de la Fédération (FAF), Mohamed Raouraoua, a mené seul ce dossier dans le secret le plus total, l’instance a confirmé mercredi à l’APS que « le bureau fédéral de la FAF tiendra jeudi à 10h00 une réunion au Centre technique de Sidi Moussa (Alger) à laquelle assistera ‘probablement le futur entraîneur de la sélection algérienne‘ », en se gardant bien sûr de dévoiler son nom…

Mais mercredi soir tout s’est emballé. Confrontée au refus du Belge Marc Wilmots et à l’incertitude entourant Rolland Courbis, proche de Lorient, la FAF semblait avoir jeté son dévolu sur le Français Philippe Troussier. Avant un ultime rebondissement puisque la presse locale s’accorde désormais pour dire que Georges Leekens sera le futur sélectionneur des Fennecs. L’ancien coach de la Tunisie (2014/15) vient tout juste d’être poussé vers la sortie par le club de Lokeren, mercredi matin d’un commun accord après des résultats sportifs en berne.

« Nous allons finaliser avec Georges Leekens dès jeudi« , a confirmé Raouraoua, au quotidien Liberté. Le Belge de 67 ans n’arrive pas en terrain inconnu puisqu’il a déjà brièvement dirigé les Fennecs en 2003. L’officialisation de la signature devrait intervenir au plus tard sous 48 heures. L’ancien coach de la Belgique disposera d’une quinzaine de jours pour préparer le déplacement périlleux au Nigeria le 12 novembre dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018.