Algérie : la tentative inattendue de la FAF pour Mahrez !

Alors que la non-convocation de Riyad Mahrez pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2026 fait grand bruit en Algérie, la Fédération algérienne (FAF) a effectué un geste pour le moins surprenant.

Non appelé pour le deuxième rassemblement de suite après celui de mars, cette fois sur choix du sélectionneur Vladimir Petkovic, Riyad Mahrez (89 sélections, 30 buts) concentre les débats au pays. En effet, si certains approuvent le choix du technicien suisso-bosniaque, d’autres ont pointé un manque d’élégance vis-à-vis de l’ailier de 33 ans, estimant que ce dernier mérite un meilleur traitement pour services rendus.

Afin de décrisper l’opinion, la FAF aurait convié l’ancien Citizen à assister au match de jeudi entre les Fennecs et le Syli National de Guinée au stade Nelson Mandela de Baraki, à Alger, dans le cadre de la troisième journée des qualifications pour le Mondial 2026. C’est ce qu’informe La Gazette du Fennec. Ce rendez-vous représenterait aussi un moyen de partir sur des bases plus saines avec Petkovic, avec qui le courant a pour l'instant beaucoup de mal à passer.

Mahrez va-t-il snober la FAF ?

Islam Slimani, lui aussi écarté sur choix de coach, Ramy Bensebaini, forfait pour blessure, ou encore Djamel Benlamri, plus appelé depuis plus de deux ans (mars 2022) se sont également vu adresser une invitation. Si Bensebaini et Benlamri devraient répondre favorablement, et donc être présents avec Karim Benzema, en visite au pays de ses parents, l’incertitude est de mise pour Mahrez et Slimani, estime LGF. Verdict jeudi.

En tête de son groupe avec six points sur six après deux journées (succès 3-1 contre la Somalie puis 0-2 face au Mozambique en novembre dernier), l’Algérie espère poursuivre son sans-faute jeudi, puis lundi prochain à Kampala devant l’Ouganda afin de creuser l’écart en tête. Pour rappel, seule la première place est directement qualificative pour le Mondial.

Algérie : la tentative inattendue de la FAF pour Mahrez !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.