Algérie : Peseiro sort enfin du silence !

José Peseiro, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria, a réagi à l’approche de l’Algérie pour le poste de sélectionneur des Fennecs.

José Peseiro tient sa petite revanche. Indésirable avant la CAN 2023 au point d’être conservé sur le banc des Super Eagles uniquement par manque de budget pour le limoger, le technicien portugais, arrivé en fin de contrat, se retrouve désormais au centre de toutes les convoitises. Et ce, grâce à son parcours à la CAN où il a terminé vice-champion, alors que sa formation ne faisait pas partie des principaux favoris pour le titre au démarrage du tournoi.

En effet, non seulement la Fédération nigériane de football (NFF) songe à prolonger le technicien de 63 ans avec une revalorisation salariale à la clé, mais ce dernier a aussi reçu plusieurs offres dont celles émanant de la Fédération algérienne (FAF) et du club de Zamalek (Egypte). Les dirigeants algériens, qui galèrent depuis plusieurs semaines à trouver un successeur digne de ce nom à Djamel Belmadi, ont fait de l’ancien coach d’Al Ahly leur priorité, même si l’option Vladimir Petkovic reste sous le coude.

Peseiro confirme sans plus pour l’Algérie

Dans des propos rapportés par la chaîne El Hayat TV, le principal intéressé a confirmé les avances des pensionnaires de Dely Ibrahim, tout en laissant entendre qu’aucune décision n’est encore prise. “J’ai reçu beaucoup d’offres après la finale de la coupe d’Afrique. J’ai reçu une offre de la FAF mais je vais d’abord me reposer et mon agent s’en occupera”, aurait-il déclaré. Son agent, justement, n’a rien laissé filtré outre mesure. “Nous n’avons pas encore donné de réponse à la FAF. José Peseiro est très fatigué, il doit d’abord se reposer puis nous déciderons de son avenir. Nous étudierons l’offre de l’Algérie comme toutes les autres offres que nous avons reçues”, a-t-il affirmé, rapporte la même source.

Dernièrement, la presse algérienne évoquait l’hypothèse que l’intérêt de la FAF soit surtout utilisé par Peseiro comme moyen de pression sur la NFF pour négocier une revalorisation salariale. Affaire à suivre…

Algérie : Peseiro sort enfin du silence !
Prudence Ahanogbe