Algérie : Peseiro donne enfin sa réponse !

José Peseiro a pour la première fois réagi personnellement à l’intérêt de la Fédération algérienne de football (FAF) qui lui a fait une offre pour succéder à Djamel Belmadi.

À l’occasion d’une longue interview accordée ce mardi au média Goal, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria a répondu par rapport à la proposition de la FAF consistant à prendre les rênes des Fennecs. “Je ne confirme rien”, a d'abord éludé le technicien de 63 ans. “Le 29 (février, date de la fin de son contrat avec le Nigeria, ndlr), je déciderai de mon futur ou commencerai à décider”, a-t-il ajouté, rappelant par la même occasion la ribambelle de courtisans qui se bousculent à son portillon.

Peseiro entretient le doute

“J’ai dit à tout le monde de revenir à la fin du mois. Ce qui est sûr c’est que je veux continuer à coacher et j’ai besoin de bien choisir. A l’instant t, je vous les répète, toutes les options restent envisageables. J’ai reçu beaucoup d’options, beaucoup de contacts de la part des équipes nationales ou de clubs. Je dirai 5, 6 ou 7, a-t-il révélé, sans dévoiler leur identité. Je leur ai tous fait savoir que je dois me reposer et qu’à l’expiration de mon contrat, j’en parlerai et je commencerai à réfléchir à d’autres projets. Et décider de mon futur. Pour l’instant, j’ai besoin de couper et être au calme. Mais je suis à l’écoute des propositions et des projets qu’on m’offre. Et j’évalue si ça me plait ou pas.”

Perçu par la presse algérienne comme jouant de l’intérêt de la FAF pour négocier un plus gros contrat avec les Super Eagles, José Peseiro n’a rien fait pour dissiper les doutes. “Toutes les possibilités sont sur la table…”, s’est-il contenté de répondre à la question de savoir s’il prolongera son aventure avec les vice-champions d’Afrique en titre.

Quoi qu’il en soit, les décideurs de Dely Ibrahim sont vraisemblablement tout proches de trouver leur bonheur. Celui-ci ne mène pas au Portugais, mais au Suisse Vladimir Petkovic dont l’officialisation est attendue dans les prochaines heures voire les prochains jours.

Algérie : Peseiro donne enfin sa réponse !
Prudence Ahanogbe