Algérie : l’annonce du nouveau sélectionneur reportée

Initialement prévue mercredi, la nomination du nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie, a été reportée.

La Fédération algérienne de football (FAF) bute sur un énorme casse-tête dans sa recherche d’un nouveau sélectionneur. Pressés de trouver chaussure à leur pied avant les prochains matches amicaux des Fennecs contre la Bolivie et l’Afrique du Sud en mars, l’instance et son président Walid Sadi se voit dribblés par leurs cibles en position de force. Laissés mariner par le sélectionneur du Nigeria, José Peseiro, les pensionnaires de Dely Ibrahim se sont pris les pieds dans le tapis avec Vladimir Petkovic, à qui une offre a simultanément été formulée.

Annoncée pourtant proches d’un accord avec le Suisse dont les prétendants ne se bousculent pas forcément (au chômage depuis 2022), la FAF a été refroidie par l’ancien coach de Bordeaux. Ce dernier se montrerait particulièrement gourmand et ne se satisferait plus des 120 000 euros de prétentions initiales sur lesquelles l’instance était manifestement encline à s’aligner. Mais c’est surtout les exigences contractuelles avancées par l’avocat du sexagénaire qui bloqueraient les pourparlers.

La décision repoussée d’une semaine

Résultat, la FAF se serait résignée et la date d’annonce du remplaçant de Djamel Belmadi, arrivée à échéance ce mercredi, a été repoussée à la semaine prochaine. C’est ce qu’indique DZfoot. En effet, de l’aveu de Walid Sadi, la réunion du bureau fédéral n’a accouché d’aucun accord concernant le nouvel homme fort de Fennecs, précise la source. En parallèle, l'instance songerait à confier l’intérim à un ancien de la maison, Rabah Saadane. Auteur de plusieurs mandats sur le banc des Verts et membre de la commission ad hoc chargée du choix du nouveau sélectionneur, l’homme de 77 ans est pressenti faire un retour éphémère, appuyé par Nabil Neghiz. La suite au prochain épisode.

Algérie : l’annonce du nouveau sélectionneur reportée
Prudence Ahanogbe