Algérie : le nouveau sélectionneur connu sous 10 jours !

La quête du nouveau sélectionneur des Fennecs ne s’éternisera pas, selon les dernières informations communiquées ce dimanche par la Fédération algérienne de football (FAF).

Alors que la succession de Djamel Belmadi, dont le contrat n'est pas encore officiellement résilié, continue de tenir en haleine tout le football algérien, la FAF a fixé un délai concernant le nouveau sélectionneur. En effet, une commission ad hoc examinera à compter de lundi les candidatures au poste de sélectionneur des Verts et « remettra ses conclusions dans un délai n’excédant pas les dix jours », indique un communiqué de l’instance. L'heureux élu devrait être annoncé dans la foulée.

Ledit comité épluchera donc le dossier soumis dernièrement par l’ex-entraineur du MC Alger et de l’USM Alger, Bernard Casoni, seul candidat publiquement déclaré, ainsi que les prochaines candidatures, y compris éventuellement celle de Vahid Halilhodzic. Pour rappel, le nom du Franco-Bosnien revient avec insistance du côté de Dely Brahim. Ce dernier a d’ailleurs récemment confié avoir reçu une dizaine de propositions dont celles de sélections prématurément sorties de la CAN 2023 qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire. On pense à l’Algérie donc, mais aussi au Ghana ou encore à la Tunisie.

Un candidat se retire de la course

Questionné justement au sujet de l'intérêt des Aigles de Carthage, l’ex-sélectionneur du Maroc a assuré ne pas encore avoir été approché par la Fédération tunisienne. « Je n’ai pas encore reçu d’offre officielle tunisienne, mais peut-être qu’une personne m’a contacté et que je n’ai pas répondu. Je ne sais pas, car le volume des appels était important… Je ne peux pas vous donner ma position actuelle, c’est prématuré », a-t-il déclaré auprès du média Al Araby. « N’oubliez pas que de nombreuses équipes en Afrique aiment Vahid et veulent que je les entraîne, donc je ne sais pas ce qui se passera dans mon avenir professionnel. Pour le moment, je m’en tiendrai à ces mots, et ensuite, nous verrons ce qui se passera », a-t-il ajouté, laissant ainsi la porte ouverte à l’Algérie.

Si Hervé Renard semble représenter un rêve inaccessible actuellement, le Suisse Marcel Koller (Al Ahly) est aussi cité, tandis que le Croate Branko Ivankovic figure également sur la liste de l’état-major algérien selon La Gazette du Fennec, et pourrait transmettre son CV. Une chose est sûre, le prochain élu ne sera pas son compatriote Vladimir Petkovic. En effet, l'ex-sélectionneur de la Suisse, au chômage depuis février 2022, a retiré la candidature déposée par son agent, informe LGF. Le technicien éprouverait de l’appréhension par rapport au football africain, explique la publication algérienne qui précise que la FAF avait pourtant coché son nom pour l’après-Belmadi.

Algérie : le nouveau sélectionneur connu sous 10 jours !
Prudence Ahanogbe