Algérie : la FAF prévient Belmadi ! (officiel)

Pas parvenue à un accord pour résilier à l’amiable le contrat de Djamel Belmadi, qui court jusqu’en 2026, la Fédération algérienne de football (FAF) a publié un communiqué mardi soir afin d’expliciter la situation avec celui qui est désormais son ex-sélectionneur.

Indiquant avoir « enregistré avec regret et déception le parcours de l’équipe nationale peu glorieux », achevé par une élimination dès la phase de groupes de la CAN 2023, qualifiée « d’échec avéré, douloureux et difficilement acceptable », la FAF a d’abord expliqué que son président Walid Sadi et Belmadi avaient discuté à Bouaké, avant de partir de Côte d’Ivoire.

C’est ainsi qu’un « accord mutuel de résiliation amiable a été convenu. Les discussions entamées à Bouaké devaient aboutir, le lendemain au retour de la délégation à Alger, à la formalisation de l’accord de résiliation amiable par le sélectionneur et son staff. » Seulement, comme rapporté par les médias locaux ces derniers jours, Belmadi a alors changé de position et les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Belmadi parti sans répondre

« Tous les membres du staff technique avaient signé l’accord de résiliation amiable, à l’exception de Djamel Belmadi qui s’est, étonnamment rétracté, sollicitant un temps de réflexion supplémentaire, considérant l’accord convenu, dans son volet pécuniaire, en deçà de ses attentes. Quatre jours plus tard, la fédération n’avait toujours rien reçu de l’intéressé, qui entre temps, avait quitté le territoire national (pour rentrer chez lui à Doha, ndlr) laissant la fédération sans réponse », a regretté la FAF.

« La FAF considère son silence et son départ du territoire national comme un refus »

Quoi qu’il en soit pour l’instance, qui s’est mis en quête d’un nouveau sélectionneur, la page Belmadi est bel et bien tournée. «La FAF considère son silence et son départ du territoire national comme un refus et se voit contrainte de tourner définitivement la page et de se projeter désormais sur un nouveau challenge avec un nouveau sélectionneur et un nouveau staff technique qui seront désignés prochainement. La fédération a pris acte de cette posture regrettable et se réserve désormais le droit d’en tirer les conséquences légitimes. Elle agira en fonction de la protection des intérêts majeurs du football national », prévient le communiqué en guise de conclusion. Cette affaire pourrait donc bien se régler devant les tribunaux et la FIFA…

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !