Coupe du monde 2026 (Q) : Atal et Slimani extirpent l’Algérie du piège somalien

Sans frémir, l’Algérie a disposé de la Somalie (3-1) ce jeudi à Alger, pour la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Portés par le Niçois Youcef Atal en première mi-temps, les Verts ont rapidement fait le break avant de concéder la réduction du score en seconde mi-temps. Sorti du banc pour sa 97e sélection, Islam Slimani s’est chargé de sceller le sort du match et a célébré en hommage à la Palestine

Il ne fallait pas être en retard au stade Nelson Mandela ce jeudi soir. Car il n’a fallu qu’un peu plus d’une minute de jeu aux Fennecs pour ouvrir le score. En effet sur la droite, Riyad Mahrez servait dans un trou de souris Farès Chaïbi, lequel s’excentrait près de la ligne de sortie de but puis voyait son tir dans l’angle fermé dévié par Ahmed Abdi dans ses propres buts (1-0, 2e).

Atal intenable

L’Algérie avait la mainmise sur le match et, malgré une frappe lointaine somalienne forçant Anthony Mandrea à la parade derrière (20e), elle faisait le break juste après la demi-heure de jeu. Déjà dangereux avec un centre-tir traversant la défense des Ocean Stars (27e), Youcef Atal voyait cette fois son centre légèrement dévié par un défenseur somalien, pour la reprise acrobatique de Baghdad Bounedjah dans les filets à bout portant (2-0, 31e).

Le troisième but se refusait pour Atal, décidément très remuant depuis le début de la partie, alors qu’il touchait le poteau droit de Mustaf Yuusuf sur une frappe de l’extérieur de la surface (44e). Son pendant de gauche Yasser Larouci n’avait pas plus de réussite sur une tentative au premier poteau, détournée en corner par le portier d’IFK Berga (45e). Entré en jeu à la mi-temps, Mohamed Amoura manquait lui sa demi-volée après une succession de déviations de têtes algériennes dans la surface (55e). Dans son sillage, Houssem Aouar ne parvenait pas à accrocher le cadre malgré une belle frappe aux abords de la surface (56e).

Slimani célèbre pour la Palestine

À force de vendanger, les hôtes finissaient par être punis après l’heure de jeu avec la réduction du score signée Yusuf Ahmed. Le pensionnaire d’Avondale FC concluait dans le but vide une frappe repoussée par Madrea sur sa droite (2-1, 65e). De quoi piquer au vif les champions d’Afrique 2019 qui, une minute après un coup franc d’Aouar claqué de justesse par Yuusuf (79e), reprenaient une avance conséquente grâce à Islam Slimani. L’avant-centre de Coritiba, entré en jeu une douzaine de minutes plus tôt (68e), prenait en effet le meilleur sur son vis-à-vis et reprenait victorieusement de la tête un corner d’Adam Ounas botté du coin droit (3-1, 80e). Son 45e but en sélection qu'il célébrait en brandissant un drapeau palestinien, en soutien au pays du Proche-Orient en conflit avec Israël. L’ex-Monégasque aurait pu aggraver le score avec un peu plus de réussite sur un plongeon de la tête consécutif à un service en retrait d’Amoura (86e).

Sans vraiment trembler, les Verts empochent les trois points et prennent la tête du groupe G devant le Mozambique, tombeur du Botswana (2-3) un peu plus tôt dans la journée. La bande à Djamel Belmadi se déplacera dimanche à Maputo pour y défier leur dauphin actuel, avec pour objectif de conserver le fauteuil de leader.

Les compos d'Algérie-Somalie

Coupe du monde 2026 (Q) : Atal et Slimani extirpent l’Algérie du piège somalien
Prudence Ahanogbe