Algérie : comment Guitoun a débarqué chez les Fennecs

Appelé pour la première fois en sélection le 17 mars dernier, Kevin Van Den Kerkhof, plus connu par les fans des Fennecs sous le nom de Kevin Guitoun, a mis en avant ses rapports privilégiés avec l’Algérie.

Dévoilant les coulisses de sa première convocation chez les Fennecs, le natif de Saint-Saulve (France) a expliqué, lors d’une récente interview pour 90 Football, comment ses racines algériennes lui ont permis d’accéder à la sélection entrainée par Djamel Belmadi. « J'ai appris que ça parlait de moi en Algérie. Je tape mon nom et prénom sur Google, et là je vois un ou deux articles en Algérie parlant de moi, disant que Djamel Belmadi était intéressé. Moi, je n'étais au courant de rien du tout ! J'ai finalement su que c'était possible quand j'ai eu un contact avec l'entraîneur adjoint de l'Algérie (Salah-Bey Abboud, l'adjoint de Djamel Belmadi, ndlr) après le match face à Valenciennes (11 mars). (…) Il m'a rappelé 5-10 minutes après pour me redire de faire les papiers au plus vite, puis il m'a demandé mon attachement avec l'Algérie, à voir ma mentalité. Je lui ai dit que j'avais beaucoup d'attaches avec le pays, que j'avais mes grands-parents qui vivaient là-bas. De là, j'ai eu des contacts avec l'administration en Algérie pour faire mes papiers très rapidement », a confié l’arrière droit du SC Bastia (5 buts, 7 passes décisives en 36 matches de Ligue 2).

« Les larmes aux yeux »

Pour le défenseur de 27 ans, la joie ne fut que plus immense après que son père, de nationalité algérienne, lui a annoncé sa première sélection au téléphone. « Je devais aller au consulat de Lille pour me faire un passeport d'urgence. Je ne voulais pas me faire de faux espoirs pour être déçu après donc j'ai continué à me dire que ça faciliterait une sélection plus tard. Dans l'avion de retour à Bastia, après être allé au consulat, j'ai reçu un appel de mon père qui m'avait dit que la Fédération algérienne (FAF, ndlr) l'avait contacté pour lui dire que j'étais sélectionné. Je venais juste d'atterrir en Corse, j'en ai eu les larmes aux yeux, j'étais très content », a poursuivi l’ancien de Lorient.

Pour rappel, Kevin Guitoun a honoré sa première sélection le 27 mars dernier, à l’occasion de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2023, contre le Niger (0-1). L’intéressé avait été titularisé par Belmadi, auteur d’un grand turn-over, suite à la victoire acquise trois jours plus tôt à l’aller, à Alger, face au Mena (2-1).

Algérie : comment Guitoun a débarqué chez les Fennecs
Prudence Ahanogbe