C’est le buzz du moment au Maroc. Mercredi, le site Hespress révélait deux informations surprenantes sur le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic. La première, c’est que le président de la Fédération marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, aurait affirmé que l’éventuel limogeage du technicien ne coûterait pas un centime à l’instance, contrairement aux 4 millions d’euros évoqués. La seconde, c’est que l’Algérie aurait fait une offre au Franco-Bosnien pour le rapatrier !

Cette seconde information est évidemment totalement farfelue puisque Djamel Belmadi est solidement en poste sur le banc des Fennecs et c’est au contraire la Fédération algérienne (FAF) qui craignait un départ du technicien avant qu’il annonce sa décision de poursuivre en avril. La FAF n’a aucune intention de le remplacer, surtout après l’excellente série de trois victoires en juin, qui a permis de repartir sur une nouvelle dynamique.

Ce jeudi, le média Le360 confirme que Lekjaa, présent mardi au parlement marocain en raison de son poste de ministre chargé du budget et de membre de la Commission des finances et du développement économique, n’a absolument pas évoqué cette supposée offre. En raison de prestations très mitigées en juin, certains médias marocains en remettent une couche sur un possible limogeage de Vahid, conforté en mai, avant la Coupe du monde. Mais un tel scénario relève pour l’heure du fantasme…

La fake news avec Vahid Halilhodzic