Ce samedi, l’Algérie affronte la Suède, un autre éliminé en barrages de la Coupe du monde 2022, en match amical à Stockholm. Depuis sa prise de fonctions en août 2018, c’est la première fois que le sélectionneur Djamel Belmadi, qui a mené les Fennecs au sacre à la CAN 2019, affrontera un adversaire européen !

«Ce sera sans surprise que je vais défier pour la première fois une sélection européenne. Je connais les caractéristiques de ce genre d'équipe. La sélection suédoise est formée d'excellents joueurs qui évoluent dans les meilleurs clubs européens. Je n'ai pas d'appréhension particulière, mais plutôt une forme de curiosité pour savoir comment on va se comporter devant ce genre d'adversaires», a confié le technicien devant les médias.

Jusqu’à présent, les Algériens version Belmadi s’en sont bien sortis face aux sélections issues d’autres continents (3-0 contre la Colombie à Lille en 2019 ou encore 2-1 contre l’Iran en juin). Cette fois, l’opposition sera encore plus corsée et le technicien, qui a fait souffler une partie de ses cadres en première mi-temps mercredi face au Mali (1-1) devra se passer de plusieurs absents puisque Benayada, Mandrea et Hammache viennent de quitter le groupe. «Nous allons aborder ce match avec un groupe décimé, mais nous sommes contents d'aller jouer ce match, contre une très bonne équipe de Suède, qui vient de battre le Mexique en amical mercredi (2-1)», a conclu Belmadi.