Algérie : un Fennec de 2014 ferme la porte à Vahid !

A la recherche d'un successeur à Djamel Belmadi, mis de côté suite au fiasco à la CAN 2023, l'Algérie cherche un nouveau sélectionneur. C'est ainsi que le nom de Vahid Halilhodzic a circulé ces derniers jours.

Dans une récente interview accordée à l'émission “C’est Vous l’Expert” pour La Gazette du Fennec, l'ancien international algérien Hassan Yebda a exprimé son avis concernant ce retour potentiel du technicien franco-bosnien, avec qui il a notamment disputé la Coupe du monde 2014. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'ancien milieu de terrain capé à 26 reprises (2 buts) avec la sélection algérienne met clairement en doute la pertinence d'un retour d'Halilhodzic, à la tête des Fennecs , poste qu'il a déjà occupé entre 2011 et 2014.

Il a apporté énormément de choses positives lors de la qualification en 2014. Il avait des méthodes un peu extrêmes, mais je pense qu’aujourd’hui, à 72 ans (71 ans en réalité, ndlr), il est dépassé. L’écart d’âge est trop grand avec les jeunes de l’équipe“, a tranché Yebda, soulignant les préoccupations liées à l'âge et au décalage générationnel entre l'entraîneur et la génération actuelle. “Ce que j’aimerais personnellement, c’est un entraîneur qui connaisse le football algérien et l’Algérie”, a poursuivi l'ex-Fennec, en évoquant le nom de Madjid Bougherra, son ancien coéquipier, qui a mené la sélection A' en finale du CHAN à domicile l'an passé. Reste à savoir évidemment si la Fédération algérienne de football (FAF) aura la même lecture.

Vahid – “Je n'ai jamais eu autant de propositions”

Profondément touché par la fin de son aventure avec les Lions de l'Atlas du Maroc, Halilhodzic, qui aurait songé récemment à prendre sa retraite, n'a pas confirmé si oui ou non la FAF l'avait contacté pour prendre la succession de Belmadi, dont l'aventure à la tête des Verts vient de prendre fin avec cette nouvelle désillusion à la CAN (élimination au premier tour pour la seconde fois consécutive). « J’ai eu une dizaine de propositions en ce moment. Je n’en ai même jamais eu autant dans ma vie. Je reste à l’écoute » a tout de même admis l'ancien entraîneur du FC Nantes et du Paris-Saint-Germain auprès du média Goal. Questionné sur sa disposition à reprendre du service, Vahid a simplement répondu par un lapidaire « on verra ». Affaire à suivre donc…

Algérie : un Fennec de 2014 ferme la porte à Vahid !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.