Amoura, Algérie

Fierté ou frustration, c’est selon. Pas qualifiée pour la Coupe du monde 2022, l’Algérie a pris le meilleur sur l’Iran (2-1) qui participera lui bien à la compétition, à l’occasion d’un match amical ce dimanche à Doha.

Malgré un onze expérimental avec 6 joueurs qui fêtaient leur première cape ou leur première titularisation en sélection, les hommes de Djamel Belmadi se montraient d’entrée les plus menaçants face à un adversaire fébrile défensivement. Mais Riyad Benayad ne parvenait pas à reprendre un ballon dangereusement relâché par le portier iranien, tandis que Rachid Ghezzal, stoppé irrégulièrement dans la surface, se voyait inexplicablement refuser un penalty. Pas de quoi décourager les Fennecs, qui prenaient les devants par Benayad, opportuniste pour exploiter une passe en retrait complètement ratée par un adversaire avant la pause (1-0, 44e). L’attaquant de l’ES Sétif en profitait pour rendre hommage à Billel Benhammouda, l’international A’ algérien tragiquement décédé jeudi.

Sauf que les vainqueurs de la CAN 2019 se faisaient ensuite surprendre au retour des vestiaires lorsque Jahanbakhsh, oublié aux six mètres, n’avait qu’à se jeter pour reprendre le centre de Noorafkan et égaliser (1-1, 64e). Mais les Fennecs ne lâchaient rien et l'entrant Mohamed El Amine Amoura, déjà buteur lors du dernier match contre la Tanzanie (2-0), s’arrachait pour donner la victoire à l’Algérie (2-1, 83e). 3 matchs, 3 victoires : les Verts ont repris confiance en ce mois de juin !

Les buts de l'Algérie en vidéo