Amicaux : Sénégal et Egypte sans victoire

Accroché par la Bosnie-Herzégovine (0-0) ce mardi au terme d’un match sans saveur, le Sénégal boucle son mois de mars par un deuxième match nul de rang. Egalement qualifiée pour le Mondial 2018, l’Egypte a quant à elle subi un second revers consécutif face à la Grèce (0-1). Le Nigeria enregistre de son côté un coup d'arrêt face à la Serbie (0-2).



 Sénégal 0-0 Bosnie-Herzégovine

Quatre jours après son match nul face à l’Ouzbékistan (1-1), le Sénégal a enchaîné par un deuxième score de parité ce mardi face à la Bosnie-Herzégovine (0-0) en amical au Havre. A nouveau alignés en 3-5-2 et encore remaniés malgré la titularisation de Sadio Mané, les Lions de la Teranga ont proposé un spectacle assez terne.

La charnière centrale et le gardien Abdoulaye Diallo auront été les acteurs les plus en vue, c'est dire…. Un mois de mars décidément décevant pour la troupe à Aliou Cissé qui avait besoin d'une victoire pour se rassurer.

 Egypte 0-1 Grèce

Autre Mondialiste africain assez décevant : l’Egypte. Quatre jours après leur défaite très frustrante face au Portugal (1-2), les Pharaons ont chuté face à la Grèce (0-1) ce mardi en amical à Zurich en Suisse. Après une bonne entame, les hommes d’Hector Cuper, remaniés, se sont éteints et Karelis (29e) a fait parler l'efficacité grecque pour offrir la victoire aux champions d’Europe 2004. Pas la meilleure façon de préparer le Mondial 2018 pour Mohamed Salah, resté sur le banc, et sa bande.

 Nigeria 0-2 Serbie

Bilan plus nuancé pour le Nigeria. Sur une bonne dynamique, les hommes de Gernot Rohr ont vu leur enthousiasme refroidi par la Serbie, victorieuse 2-0 ce mardi en match amical à Londres. Un doublé de Mitrovic (68e, 81e) fait mal à des Super Eagles remaniés qui restaient sur des succès probants face à l’Argentine (4-2) et la Pologne (1-0). Pour rappel, les Serbes iront eux aussi au Mondial 2018.

Amicaux : Sénégal et Egypte sans victoire
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.