Anderlecht : entre Kara et les supporters, c’était chaud…

Invectivé avec virulence par les supporters d’Anderlecht après la déroute 5-0 face au FC Bruges, Kara Mbodj ne s’est pas laissé faire dimanche, menaçant de “casser la gueule” à deux d’entre eux !


Humilié 5-0 par le leader, le FC Bruges, dimanche à l’occasion de la 19e journée du championnat belge, Anderlecht accuse désormais 13 points de retard sur son adversaire. A leur retour au centre d'entraînement de Neerpede, les Mauves ont été pris à partie par des supporters très remontés dans la soirée. Le ton est notamment monté entre Kara Mbodj et certains fans.

Invectivé, le défenseur central a menacé de “casser la gueule” à deux des perturbateurs, avant d’être contenu par des agents de sécurité. “Je préfère des gens qui disent les choses telles qu'elles sont mais poliment. Tu me traites de sale chien et ça je ne l'accepte pas“, a lancé le Sénégalais. Si les mots des fans l’ont blessé, le Lion de la Teranga n’avait pas hésité à reconnaître un peu plus tôt devant la presse que son équipe a péché à tous les niveaux.

On n’a pas été au niveau. Sur ce genre de match, tout le monde doit être prêt mentalement. Ce match s’est joué en deux minutes en fin de première mi-temps. Cela devenait difficile de revenir mais on n’a pas d’excuse à donner. Tous les joueurs, moi y compris, doivent élever leur niveau de jeu“, a souligné le roc. “Je voulais être présent pour ce club qui m’a apporté beaucoup et ça ne s’est pas bien passé. C’est dommage, c’est un moment difficile, il va falloir rester fort et continuer à travailler. 5-0, c’est un score énorme, ça fait mal et je comprends la déception des supporters. Anderlecht ne mérite pas ça. On doit se remettre en question et faire beaucoup plus. ” Malgré l’écart conséquent sur Bruges, Mbodj estime que son club, 3e, peut toujours croire au titre.

Crédits photo : Didier Bauweraerts-La Dernière Heure

Anderlecht : entre Kara et les supporters, c’était chaud…
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.