Samedi, l’attaquant d’Angers, Stéphane Bahoken, pensait bien ouvrir le score face à Rennes à l’occasion de la 33e journée de Ligue 1 mais le but de l’international camerounais a été refusé par la VAR pour une faute pourtant très peu évidente sur le gardien adverse, le Sénégalais Alfred Gomis. Logiquement, l’Angevin ne digère pas alors que son équipe a finalement sombré 3-0.

«Je vois que le ballon est dans les airs, je le regarde, j’essaie de me mettre à la retombée. Je vois que le gardien saute sur moi, me touche, se troue et le ballon me retombe dans les pieds : je marque tout simplement. Juste avant, Da Silva me bouscule et me pousse un peu sur le gardien. C’est donc moi qui suis bousculé, en aucun cas je voulais le toucher. (…) Selon l’arbitre, quand on touche le gardien dans sa petite surface, il y a faute, même si elle est involontaire», a déploré l’ancien Niçois dans les colonnes du journal Ouest-France. «C’est un peu nul comme règle : en aucun cas je n’ai l’intention de le toucher, je ne le regarde même pas le gardien. C’est lui qui me percute, mais c’est moi qui fais faute. (…) On va revoir et revoir les images. Et on verra que… C’est bidon ce point de règlement.»

Une frustration compréhensible pour celui qui compte 6 buts inscrits en 25 matchs de championnat cette saison.