aubameyang_spiderman_saint_etienne.jpg

Buteur en Supercoupe d’Allemagne avec le Borussia Dortmund contre le Bayern Munich (2-0), Pierre-Emerick Aubameyang a célébré sa réalisation en se couvrant d’un masque de Spiderman. Un geste qui n’en finit pas de faire parler curieux et détracteurs.


En enfilant un masque de Spiderman pour célébrer son but en Supercoupe d’Allemagne (2-0 face au Bayern), Pierre-Emerick Aubameyang ne s’attendait sans doute pas à faire couler autant d’encre. Pourtant, depuis deux jours, la fantaisie de la Panthère n’en finit pas de faire parler. Il y a d’abord les curieux qui s’interrogent sur la signification du geste de l’ancien Stéphanois, déjà coutumier du fait avec son ancien club contre Rennes en octobre 2012.


Pierre-Emerick Aubameyang but | Dortmund vs… par afrikfoot

« Je l’avais promis à mon fils Curtis pour son troisième anniversaire« , a immédiatement déclaré la Panthère à l’issue de la victoire. Une version contredite par Sportbild. Le magazine allemand affirme que l’attaquant gabonais a plutôt voulu adresser un clin d’œil à Jérémie Janot. L’ancien gardien de Saint-Etienne, qu’il a côtoyé dans le Forez jusqu’en 2012, est connu pour arborer des maillots fantaisistes. Un jour il avait notamment porté une tunique à la gloire du célèbre homme-araignée.

« On n’a pas besoin de ça toutes les semaines« 

« J’ai été totalement surpris. Au matin du match, il m’a envoyé un petit SMS qui disait: ‘Ce soir, c’est pour toi’. Je n’avais aucune idée de ce qu’il voulait dire », explique le portier à l’hebdomadaire allemand. « Puis je l’ai vu marquer et mettre le masque de Spiderman. J’étais vraiment content et reconnaissant. Aubame est un bon ami. C’est une des meilleures personnes que j’ai pu rencontrer durant ma carrière. »

aubameyang_spiderman_saint_etienne.jpg Outre-Rhin, la plaisanterie a plus de mal à passer. « Si cela reste le fait d’une seule fois, pas de problèmes mais quand il écope d’un carton jaune pour ça, ce n’est plus drôle. On n’a pas besoin de ça toutes les semaines« , grommelle Michael Zorc, le directeur sportif du Borussia Dortmund, dans les colonnes de Bild.

« PEA » l’a échappé belle : l’article 12 du règlement de la Fédération allemande stipule que « tout joueur qui aurait la tête couverte d’un masque ou d’un objet similaire » doit être averti. Par chance, mercredi, Mr Gagelmann n’a pas mis la main à la poche. « Heureusement, ce but nous a aidé à gagner. Sinon, on lui aurait flanqué une bonne raclée« , lance le milieu de terrain Sebastien Kehl. A bas les masques !