Burkina Faso : Bertrand Traoré encore zappé de la liste !

Le sélectionneur de l’équipe du Burkina Faso, Brama Traoré, a dévoilé ce lundi sa liste pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, sans son capitaine Bertrand Traoré, laissé sur le trottoir pour le second rassemblement de suite.

C’est assez inhabituel pour être souligné. L'ailier burkinabè Bertrand Traoré (28 ans, 75 capes, 19 buts) a été zappé dans la liste des Étalons pour la deuxième fois de suite après la trêve de mars, par choix du sélectionneur. Une première depuis juillet 2017. “C’est un choix par rapport aux objectifs qui nous sont fixés”, s’est expliqué Brama Traoré en conférence de presse. Des arguments qui valent également pour Issoufou Dayo, le capitaine de la RS Berkane, lui aussi absent, tout comme au printemps. Ces deux cas promettent de faire jaser…

Issa Kaboré également absent, Farid Ouedraogo de retour

Autre cadre manquant à l’appel : Issa Kaboré. Le latéral est lui blessé en cette fin de saison avec Luton. De son côté, le gardien Farid Ouedraogo signe son retour pour la première fois depuis deux ans. Sa dernière apparition remontait à mars 2022 pour la cuisante manita 5-0 face au Kossovo. Il retrouve ainsi les têtes d’affiche Dango Ouattara, le futur Lensois Hervé Koffi ou encore et surtout le néo-champion d’Allemagne avec le Bayer Leverkusen, Edmond Tapsoba.

Le Burkina Faso se rendra au Caire le 6e juin dans le cadre de la troisième journée pour affronter l’Égypte, leader du groupe A (6 points), avant de recevoir la Sierra Leone, quatrième (1 point) dans un match délocalisé à Bamako le 11 juin. Les Étalons sont pour rappel deuxièmes après un résultat nul en ouverture contre la Guinée-Bissau (1-1), suivi d’une victoire sans appel devant l’Éthiopie (0-3), en novembre dernier.

Burkina Faso : Bertrand Traoré encore zappé de la liste !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.