Réunie ce jeudi au Caire, l’Assemblée Générale de la Confédération africaine de football (CAF) a donné lieu à d’importants changements de gouvernance. Six sièges étaient en effet à renouveler au sein du comité exécutif de la CAF, ce qui a notamment permis au Sénégalais Augustin Senghor et au Burkinabè Sita Sangaré d’être réélus et au Gabonais Pierre-Alain Mounguengui de faire son entrée.

Ensuite rassemblé, le nouveau Comex a pris une décision de taille en écartant le premier vice-président, le Nigérian Amaju Melvin Pinnick ! Celui-ci est remplacé par le Sud-Africain Danny Jordaan (photo), qui rejoint le Congolais Constant Omari et le Marocain Fouzi Lekjaa parmi les vice-présidents (Omari est maintenant 1er vice-président, Lekjaa le numéro 2 et Jordaan le numéro 3).

Sans surprise, le Libérien Musa Bility, très critique à l’égard de la gestion d’Ahmad, a par ailleurs été démis de son poste de président de la commission d’organisation du CHAN au profit de Danny Jordaan.

Ils ont été (ré)élus : Augustin Senghor (Sénégal, Zone Ouest A, réélu), Sita Sangaré (Burkina Faso, Zone Ouest B, réélu), Moses Magogo (Ouganda, Zone Centre-Est, réélu), Pierre-Alain Mounguengui (Gabon, Zone Centre, élu), Abdulhakim Al Shalmani (Libye, Zone Nord, élu) et Mohamed Ally Sobha (Maurice, Zone Sud, élu).

Ils n’ont pas été élus : Leodegar Tenga (Tanzanie, Zone Centre-Est) ; Amar Bahloul (Algérie, Zone Nord) ; Andrew Kamanga (Zambie) et Adam Mthetwa (Eswatini) dans la Zone Sud.