Alors que la Ligue 1 représente le premier pourvoyeur de joueurs à la CAN, l’Union nationale des footballeurs professionnels français (UNFP) a réagi aux réformes opérées jeudi par la CAF et notamment au passage de la CAN de janvier au mois de juin.

« L’UNFP salue une décision qui va dans le sens de l’histoire et dans l’intérêt des footballeurs africains, qui évoluent en France et en Europe« , a lancé le syndicat dans un communiqué. « Combien de joueurs africains évoluant en France, et plus largement en Europe, ont été, depuis toujours, tiraillés entre leur club-employeur et leur devoir envers leur pays ?« , rappelle l’organisation.