Stade Japoma

Après le traumatisme de la CAN 2021, l’Algérie va tenter de repartir de l’avant à l’occasion de son barrage aller de la Coupe du monde 2022 face au Cameroun ce vendredi au Stade Japoma (coup d’envoi à 17h GMT, soit 18h en France).

D’un côté comme de l’autre, on a décidé de procéder à une révolution après une CAN jugée décevante, mais pas dans les mêmes proportions. Malgré une honorable 3e place à domicile, le sélectionneur Toni Conceição, très critiqué, a été limogé par le Cameroun suite à un bras de fer remporté par le président de la Fédération, Samuel Eto’o, face au gouvernement. L’ancienne gloire a fait confiance à son ex-coéquipier Rigobert Song, nommé sur le banc des Lions Indomptables fin février. Après la sélection locale et U23, l’ex-défenseur central va débuter par un sacré baptême du feu !

Alors que les Camerounais sortent d’une CAN qui leur a globalement permis de gagner des certitudes dans le jeu, les forfaits de deux titulaires indiscutables, le milieu de terrain André-Frank Zambo Anguissa et l’ailier Moumi Ngamaleu, constituent toutefois des coups durs. Simple remplaçant durant l’ère Conceição, Eric Maxim Choupo-Moting pourrait en profiter et occuper plus de responsabilités aux côtés de Vincent Aboubakar, meilleur buteur de la dernière CAN. Après avoir sorti la Côte d’Ivoire en phase de groupes, les Camerounais s’attaquent cette fois à une Algérie insondable.

Le spectre de Japoma

Après 35 matchs, la série d’invincibilité des Fennecs a en effet volé en éclats lors de la CAN, quittée sur un énorme fiasco, dès le premier tour et sans la moindre victoire. Le tout dans ce même stade de Japoma, qui ne réveillera toutefois pas de vieux démons dès l'instant où la pelouse se trouve dans un état correct, a juré le sélectionneur Djamel Belmadi. Côté algérien, c’est clairement l’aspect psychologique qui va déterminer l’issue de la partie. En se passant dans sa liste de cadres comme Baghdad Bounedjah, Yacine Brahimi et Saïd Benrahma, et en faisant appel aux revenants Adlène Guedioura et Ishak Belfodil, Belmadi a réalisé des choix très forts. Reste à savoir s’ils s’avéreront payants.

«Nous avons promis d'offrir à notre peuple une qualification en Coupe du monde. Si nous ne nous qualifions pas, je n'attendrais pas que l'on me licencie, je prendrais mes responsabilités», a déjà prévenu le technicien. C’est dire l’importance de cette double confrontation. A noter que plus de 1 500 supporters algériens sont attendus à Douala.

Les compos probables

Cameroun : Onana – Fai, Castelletto, Ngadeu, Tolo – Toko Ekambi, Hongla, Gouet, Kunde – Aboubakar, Choupo-Moting.

Algérie : M’Bolhi – Atal, Benlamri, Mandi, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Belaili, Slimani, Mahrez.