Cameroun : imbroglio à l’aéroport, le groupe s’envole avec 2 staffs !

Malgré la victoire éclatante face au Cap-Vert (4-1) samedi dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, le climat reste très tendu en coulisses autour de la sélection du Cameroun.

En effet, deux staffs continuent de cohabiter autour du sélectionneur Marc Brys. Face aux Requins Bleus, la plupart des membres de ces staffs étiquetés Fédération camerounaise de football (Fecafoot) pour l'un et ministère des Sports (Minsep) pour l'autre, avaient pris place en tribunes. Ce dimanche, au moment de s'envoler pour l'Angola dans le cadre du match de la 4e journée prévu mardi face aux Palancas Negras, les deux encadrements ont évidemment tenu à être du voyage.

Le commandant de bord s'impatiente…

Ce imbroglio a donné lieu à une situation tendue à l'aéroport Yaoundé-Nsimalen. Au départ, évidemment, seuls les membres du staff Minsep étaient destinés à s'envoler, les membres du staff Fecafoot devant patienter dans le hall pendant que les autres se trouvaient déjà en salle d'embarquement. Des discussions ont eu lieu, parfois assez vives, comme le rapportent les médias Camfoot et Cfoot notamment. Au terme de longues tractations, et alors que le commandant de bord commençait à s'impatienter, les adjoints Ndtoungou Mpilé, David Pagou ou encore le team press Thierry Ndoh, tous estampillés Fecafoot, ont été autorisés à embarquer, et ce sont donc bien les deux staffs qui se sont envolés.

Le tout avec près de trois heures de retard sur le plan initial puisque le vol n'est parti qu'à 19h au lieu de 16h. La séance d'entraînement de veille de match lundi en Angola et surtout la liste des staffs autorisés le jour J pourraient donner lieu à de nouvelles querelles…

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !