Cameroun-Cap Vert : menace sur le match, la Fecafoot met les choses au clair !

Alors qu’un doute entoure la tenue du match de samedi Cameroun – Cap-Vert, comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, la Fédération camerounaise (Fécafoot) a effectué une grosse mise au point.

Suite à la scène ubuesque du dimanche dernier à l’hôtel des Lions Indomptables, la Fécafoot s’est dite désengagée de la préparation de l’équipe nationale pour la reprise des éliminatoires du Mondial 2026. Et ce, au profit du ministère des Sports, lequel, comme souvent voire toujours, a eu le dernier mot après que les deux entités se sont “disputé” les joueurs à leur hôtel.

Ayant dans un premier temps manqué de fournir les équipements, la Fécafoot a finalement ouvert le robinet à condition qu’une demande formelle lui soit envoyée. Dans le même temps, l’instance a ouvert les points de vente de tickets, eux aussi auparavant fermés en réplique à son ministère de tutelle.

Dans un communiqué publié ce jeudi, l'instance dirigée par Samuel Eto’o a assuré qu'il n'y avait aucun blocage au niveau de la billetterie, dénonçant ce qu’elle présente comme une infox. “Cette rumeur est savamment entretenue par des personnes tapies dans l'ombre qui se sont données pour mission de ternir l'image du Cameroun et de sa Sélection Nationale, les ‘Lions indomptables’ à l'approche de cet important rendez-vous”, peut-on lire.

“Le match aura lieu

La Fécafoot assure avoir bel et bien “pris les dispositions usuelles pour la mise à disposition du stade Omnisports de Yaoundé à travers le paiement à l'ONIES de la facture y relative”. Laquelle facture a fait les choux gras des réseaux sociaux ces derniers jours. Enfin, tout en indiquant les prix des tickets ainsi que les points de vente, elle a encouragé “les fans des Lions Indomptables à se rendre massivement au stade ce samedi afin de les porter à la victoire”.

“Vous pouvez être rassurés sur une question, samedi le match aura lieu. Au niveau de la Fecafoot, nous nous en tenons aux lois et aux instructions de la tutelle”, a renchéri Nkou Mvondo de la Fécafoot, au sortir d’une réunion au ministère jeudi. Puis de rappeler de nouveau le rôle de prédilection des deux camps engagés depuis plusieurs semaines dans un bras de fer parfois houleux. “Mais sachez qu'une instruction n'a de valeurs que si elle est conforme aux lois et aux règlements. Il faut aussi rappeler aux uns et aux autres que la fédération est l'instance opérationnelle et le Minsep n'assure que la tutelle. C'est à dire contrôler l'activité de la fédération, donner les instructions conformes aux lois et aux règlements et rappeler à l'ordre s'il y a lieu et éventuellement sanctionné s'il y a lieu.” En d'autres termes, le match aura bien lieu, mais reste à savoir si le sélectionneur Marc Brys pourra bien compter sur son staff technique version ministère des Sports.

Cameroun-Cap Vert : menace sur le match, la Fecafoot met les choses au clair !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.