Cameroun : un cadre vers le forfait

Alors que le staff technique de l’équipe du Cameroun végète dangereusement dans le brouillard absolu à deux semaines de la reprise des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, un cadre des Lions Indomptables se dirigerait droit vers un forfait.

Alors que la situation de l’encadrement de l’équipe nationale est passée du critique au risible avec une nouvelle suppression de Marc Brys du fichier de la FIFA, elle-même faisant suite à la suspension du Belge par Samuel Eto’o et la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), un premier forfait se profile. Si tant est que la crise ne compromette pas la tenue des matches contre le Cap-Vert (8 juin à Yaoundé) et l’Angola (11 juin à Talatona), comptant respectivement pour les troisième et quatrième journées des éliminatoires du Mondial 2026.

Une guérison au ralenti

En effet, selon les informations de la presse camerounaise, le défenseur central Jean-Charles Castelleto (27 sélections, 2 buts) devrait probablement manquer le prochain rassemblement. Blessé au mollet depuis le 7 mai, le pensionnaire du FC Nantes ne récupèrera sans doute pas assez rapidement. Si cela se confirme, le joueur de 29 ans devrait céder sa place – ou pas – à un renfort, sachant qu’il figure dans la liste de 31 de Marc Brys transmise par la Fécafoot à la FIFA.

Le Cameroun occupe actuellement la première place du groupe D devant les Requins Bleus du Cap-Vert et les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye comptant le même nombre de points (4 points). Les Palancas Negras angolais sont, eux, quatrièmes devant Maurice et Eswatini.

Cameroun : un cadre vers le forfait
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.