Convoqué devant les juges de la Fécafoot, Samuel Eto’o a trouvé en son sélectionneur, Javier Clemente, un défenseur de poids. « La faute est au quatrième arbitre qui a confondu les dossards qu’on lui a donné pour effectuer les remplacements. Il est vrai que Omam-Biyik (son adjoint, ndlr) avaient appelé Bedimo et Chedjou, pour remplacer respectivement Choupo et Nguemo. Mais, il n’a jamais été question de faire sortir les deux joueurs au même moment. Nous avons demandé d’abord la sortie de Chedjou. Malheureusement, le quatrième arbitre s’est empressé de faire le contraire. Nous croyions comme Eto’o que Choupo, vu sa grande taille, devait sortir après l’exécution du corner », a assuré le technicien espagnol. Samuel Eto’o, tout comme Alexandre Song et Benoît Assou-Ekotto, également convoqués, doit répondre de son écart de comportement autour du match du 4 juin contre le Sénégal (0-0), en éliminatoires de la CAN 2012.