Cameroun : encore un problème avec Le Coq Sportif !

Le différend opposant la sélection du Cameroun à l’équipementier Le Coq Sportif n’est pas près d’être résolu… Le CHAN 2022 vient en effet de donner lieu à un nouveau bras de fer entre les deux parties.

Dans un courrier signé du 31 janvier et qui a fuité dans la presse locale, Le Coq Sportif accuse la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) de continuer à utiliser ses équipements en toute illégalité. «Il a été porté à notre attention le fait que votre sélection arborait notamment toujours nos produits lors de tournois sportifs tel que le Championnat d’Afrique des nations de football qui se tient actuellement sur le territoire algérien», dénonce ainsi le courrier. Durant les deux matchs disputés au CHAN 2022 face au Congo (1-0) et au Niger (0-1), les Lions Indomptables A’ ont arboré des maillots estampillés One All Sports, leur nouvel équipementier, mais les accusations du Coq Sport portent peut-être sur les entraînements ou les tenues hors-match.

Le Coq Sportif épingle la Fecafoot !

«Nous ne pouvons donc que nous étonner de la contradiction manifeste résultant des éléments qui précèdent et ce, d’autant plus que vous affirmiez publiquement vous-même, le 9 novembre dernier, que c’est à bon droit que vous aviez résilié nos accords contractuels», s’étonne la firme, en dénonçant des agissements «caractéristiques d’une mauvaise foi manifeste». «En tout état de cause, outre le préjudice absolument considérable subi résultant de votre refus délibéré d’exécuter vos engagements contractuels, notamment lors de la dernière Coupe du monde, le fait, pour la FECAFOOT de se prévaloir de cet ensemble contractuel unilatéralement, partiellement et quand bon lui semble, cause naturellement à notre société un nouveau préjudice particulièrement important.»

Rappelons que la Fecafoot avait acté unilatéralement la rupture de son contrat avec la marque française en août dernier en dénonçant le non-respect de ses obligations contractuelles. Le Coq Sportif s’était alors tourné vers la justice et le tribunal judiciaire de Paris lui avait donné gain de cause en novembre en ordonnant le maintien du contrat jusqu’au 31 décembre 2023. La firme avait néanmoins promis une trêve pendant la Coupe du monde 2022 afin de pas perturber Eric-Maxim Choupo-Moting et ses coéquipiers. Celle-ci est visiblement terminée !

Cameroun : encore un problème avec Le Coq Sportif !
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.