Taulier de la sélection du Cameroun (53 capes, 4 buts) et passeur décisif pour Karl Toko-Ekambi sur le but qui a qualifié le Cameroun, Michael Ngadeu n’a pas été retenu pour la Coupe du monde 2022 à la surprise générale. Depuis, différentes tentatives d’explications circulent. Voici les trois principales.

La bagarre avec Zambo Anguissa

Répandue sur les réseaux sociaux, image – floue- à l’appui, cette théorie s’appuyait sur un supposé accrochage entre Ngadeu et Zambo Anguissa qui serait survenu lors de la dernière sélection du premier cité, en juin contre le Burundi (0-1). Mais cette rumeur a été battue en brèche par le site Camfoot qui a analysé les images de la rencontre et mis en évidence que l’altercation en question concernait Anguissa et un adversaire…

En revanche, il est faux de dire que le milieu de terrain de Naples a démenti sur Facebook, le post qui a publié le démenti étant un faux compte puisqu’Anguissa indique sur son compte Instagram certifié qu’il n'est pas présent sur Facebook.

La théorie du copinage

Cette théorie est une variante de la 3e, avec laquelle elle peut d’ailleurs s’imbriquer. Elle est portée par l’ancien international camerounais Mohammadou Idrissou, qui ne manque jamais une occasion de fustiger son ex-coéquipier Samuel Eto’o, désormais président de la Fédération camerounaise de football. «Vous avez remplacé Ngadeu par Nkoulou, c’est parce que la femme de Nkoulou est la cousine de Samuel Eto’o», a chargé Idrissou. Mais les différends entre Eto’o et Ngadeu sont peut-être plus profonds comme le sous-entend la 3e théorie…

La théorie du crime de lèse-majesté

Cette théorie est la plus crédible et le journaliste Boris Bertolt en a donné les détails sur sa page Facebook. «Michael Ngadeu n’a pas été retenu parce qu’il a dénoncé la très forte ingérence du président de la FECAFOOT au sein de l’équipe nationale. Samuel Eto’o n’a pas pardonné», a résumé le lanceur d’alertes. D’après lui, Eto’o avait demandé au sélectionneur Rigobert Song de laisser Ngadeu sur le banc lors du fameux match face au Burundi. Le technicien aurait refusé, mais l’affaire n’en est pas restée là et, après la partie, Ngadeu, Anguissa et Choupo Moting se seraient indignés de cette ingérence dans le vestiaire devant leurs coéquipiers, Ngadeu finissant par être désigné porte-parole pour aller se plaindre auprès d’Eto’o. «Entre Samuel Eto’o et Michael Ngadeu, les échanges sont vifs. Le ton monte. Ngadeu demande clairement à Eto’o de laisser le coach faire son travail. Il signe ainsi son arrêt de mort», poursuit Bertolt.

Conséquence : Eto’o finit par faire entendre ses vues à Song et Ngadeu, Zambo et Choupo Moting sont tous écartés pour la liste de septembre. Mais le dirigeant conçoit qu’en raison des performances XXL d’Anguissa et de Choupo Moting, il n’est pas possible de se passer de ces deux cadres pour le Mondial sous peine de provoquer un tollé planétaire. Ils sont donc rappelés en novembre. Ngadeu, qui joue à La Gantoise, dans un club moins médiatisé, et avec qui la rancœur est plus tenace, sera donc le seul à en faire les frais…