Cameroun : une nouvelle polémique éclate à l’hôtel !

Ce dimanche soir marquait le début du rassemblement de la sélection du Cameroun à l'hôtel Hilton de Yaoundé. Alors que la situation semblait enfin réglée, une nouvelle polémique vient d'éclater en raison de la présence de deux comités d'accueil différents…

Jeudi soir, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) présidée par Samuel Eto'o publiait un communiqué dans lequel elle officialisait la composition du staff du sélectionneur Marc Brys, composé de membres de son choix et pas de celui du ministère des Sports (Minsep). Problème : le Minsep n'a ensuite pas confirmé qu'il avait accepté la composition de ce staff. Et pour cause : le gouvernement semble camper sur ses positions, avec donc son propre staff technique, administratif et médical autour des Lions Indomptables !

En effet, une scène étonnante a eu lieu à l'hôtel ce dimanche soir puisque certains joueurs ont été accueillis par Didier Banlock, coordonnateur général des sélections nationales nommé par le Minsep et non-reconnu par la Fecafoot, tandis que d'autres l'ont été par Thierry et Benoit Angbwa, respectivement Team Press et coordonnateur général des sélections nationales du staff nommé par la Fécafoot… Le dirigeant a d'ailleurs poussé un coup de gueule lorsqu'il a appris que les réservations des chambres de la délégation ont été effectuées par le staff du Minsep. Par la suite, des images laissent entendre que les membres du staff de la Fecafoot ont été empêchés d'accéder aux chambres…

Avec 2 staffs contre le Cap-Vert ?

Au vu de cet imbroglio persistant, on peut clairement se poser une question : quel staff entourera Brys sur le banc du Cameroun ? Celui du Minsep ou de la Fecafoot ?Comme l'a évoqué un peu plus tôt l'universitaire Chuo Walters, de passage dans l’émission Grand Débat sur Cam 10 Tv, l'hypothèse de voir deux staffs se présenter contre le Cap-Vert dans 5 jours, puis face à l'Angola le 11 juin, est loin d'être saugrenue.

Moi, je suis très prudent. Je suis prudent pour dire que le débat est clos. (…) Je suis prudent pour dire que tout est déjà réglé. (…) On peut se retrouver avec deux staffs le jour du match. C’est possible“, a-t-il alerté au sujet des deux rencontres à venir, qui comptent pour la 3e et 4e journées des éliminatoires du Mondial 2026. En attendant, la réponse d'Eto'o, qui avait accepté de présenter ses excuses à Brys, promet d'être virulente…

Des joueurs accueillis par Didier Banlock (staff Minsep)…

… Et d'autres par Benoît Angbwa (staff Fecafoot)

Cameroun : une nouvelle polémique éclate à l’hôtel !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.