Sale temps pour Iya Mohamed. Président sortant de la Fédération camerounaise de football et candidat déclaré à sa propre succession, le dirigeant a été interpellé ce lundi matin à Yaoundé, à sa descente d’avion en provenance de Lomé, où l’équipe nationale s’est inclinée la veille face au Togo (2-0), lors de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Une arrestation qui est en lien avec la condamnation dont il avait fait l’objet en tant que directeur général de sa société de production de coton, Sodecoton. Lors du jugement, Iya Mohamed s’était notamment vu infliger une lourde amende et surtout interdit de gérer les fonds publics pendant 5 ans. Son arrestation intervient au moment où la Fécafoot doit tenir les élections à la présidence de l’instance mardi.