Cameroun : Ondoa tient son nouveau club !

Le gardien de buts camerounais Fabrice Ondoa quitte le Nîmes Olympique après une saison passée en National (D3 France).

Il avait signé pour deux saisons. À l’arrivée, il n’aura exécuté qu’une seule pige avec les Crocos. L’international camerounais (50 sélections) Fabrice Ondoa quitte le dernier 11e de National où il a figuré en tant que remplaçant lors du dernier exercice (5 apparitions toutes compétitions confondues). Le moins que l’on puisse dire est que le champion d’Afrique 2017 n’a pas perdu au change. Puisque, il pourrait participer à la Ligue des champions la saison prochaine avec son nouveau club Rigas FS, champion de Lettonie en titre et actuellement leader de Virslīga, qualifié pour les préliminaires de la C1 2024-25.

En effet, alors que des rumeurs l’envoyaient dans l’élite française, le cousin d’André Onana a finalement scellé un accord avec le club basé à Riga, annonce le compte spécialisé AllezLesLions. À en croire la même source, l’officialisation devrait intervenir très prochaines heures.

Un transfert risqué

Le départ d’Ondoa ne faisait plus guère de doute. Dimanche, le natif de Yaoundé a envoyé un message d’adieu aux supporters du club nîmois. “Je tiens à remercier le Nîmes Olympique pour l'accueil et les moments passés ensemble. Je suis reconnaissant de mon passage ici et je souhaite au club et ses supporters qui m'ont apporté et enseigné de nouvelles choses, une bonne continuation pour la suite. Soyez bénis !”, avait-il publié sur ses réseaux sociaux.

En retournant en Lettonie, où il a déjà évolué au FK Auda (2022-2023), Ondoa espère bénéficier de davantage de temps de jeu et de visibilité. Lui qui a terminé la dernière CAN comme titulaire mais faisait partie des grands perdants de la première liste de Marc Brys en juin.

Cameroun : Ondoa tient son nouveau club !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.