Cameroun : Song dévoile les raisons de l’élimination

Le Cameroun termine son parcours dans cette CAN 2023 après avoir été battu par une équipe solide du Nigeria samedi en huitièmes de finale (0-2). Le sélectionneur des Lions Indomptables, Rigobert Song, a analysé les raisons de cette élimination lors de la conférence de presse qui a suivi le match.

Pour Song, la jeunesse de son équipe a été un facteur déterminant dans cette défaite, mais il reste confiant quant à leur potentiel pour l'avenir et leur capacité à atteindre un niveau élevé. Aujourd’hui, j’ai une équipe jeune. J'ai des jeunes joueurs qui découvrent. Quand vous êtes face à cette équipe du Nigeria qui est bien en place et que vous leur accordez un but comme celui-là, mes joueurs n’ont pas encore cette capacité de pouvoir atteindre un certain niveau. Donc c’est en commettant des erreurs qu’ils vont grandir. Donc moi, je reste persuadé que c’est une très belle équipe. Mais d’ici deux à trois ans, ça va être les mêmes. Et je pense que ça sera une autre équipe“, a assuré le technicien, qui ne sait pas s'il sera encore en poste dans les prochains mois pour continuer à faire grandir cette équipe.

“Ils sont entrés avec la crainte”

Song a ensuite analysé les aspects sur lesquels son équipe doit travailler pour les prochaines échéances. Ce qui n’a pas marché ? Ce sont les mêmes joueurs qui ont joué la dernière fois (lors de la victoire 3-2 contre la Gambie, ndlr). Je pense simplement qu'ils sont entrés (sur le terrain, ndlr) avec la crainte. Ils n’ont pas pu vraiment se mettre… S’ouvrir et être plus relax. (…) Parce que les animations qu’on a pu faire, on les a moins vues sur le terrain. Quand vous êtes en face d’une équipe qui est bien en place, ça pose problème. Je pense qu’on aurait pu quand même tenir le coup. C’est une très belle équipe, mais on n’a pas été malmenés non plus. Ils ont été juste présents là où il faut, au moment où il faut pour marquer le but“, a-t-il expliqué.

L'ancien Lensois a conclu en soutenant ses joueurs, dont il a défendu l'état d'esprit : “Aujourd'hui, mes joueurs ont fait leur travail. Ils ont fait ce qu'il fallait, mais nous avons manqué d'expérience et de maturité. En face, il y avait de la qualité.

Nathacio De Souza

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.