Longtemps à la portée de la Guinée, après avoir ouvert le score à la 25e minute, la Côte d’Ivoire s’est mise à l’abri grâce à Didier Drogba, à la 69e, avant d’étriller son adversaire 5-0. Elle affrontera en demi le vainqueur du quart de finale entre l’Egypte et l’Angola.


Que vaut le Syli National sans Feindouno ? Robert Nouzaret, l’entraîneur de la Guinée, avait assuré que la suite de la compétition allait être difficile sans son magicien de meneur de jeu, sanctionné d’un carton rouge en match de poules. Ce dimanche, en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations face à la Côte d’Ivoire, le technicien français a fait rentrer Fodé Mansaré pour le remplacer. Face à la puissance de frappe ivoirienne, il a également pris le risque de mettre en place une nouvelle charnière centrale, formée de Zayatte et Diallo.

Kader Keita décisif

Dans cette configuration, le Syli attend son adversaire du soir pour espérer le prendre en contre mais les Eléphants ne l’entendent pas de cette oreille et malgré la qualité technique et physique de leur effectif, ils semblent eux aussi désireux de ne pas prendre la direction du jeu. Ces derniers ne tardent pourtant pas à se montrer dangereux, par Aruna Dindane, à la 20e minute, qui ne parvient pas à cadrer sa tête face au gardien guinéen Camara. Mamadou Bah (Strasbourg) lui répond deux minutes plus tard d’un tir puissant capté par Copa mais à la 25e, c’est le néo-lyonnais Abdelkader Keita qui part en dribble sur son côté droit. L’attaquant s’enfonce dans la surface et frappe dans un angle fermé pour tromper Kemoko, qui s’attendait à un centre.

Les Guinéens ne sont pas abattus et repartent à l’attaque mais les meilleurs occasions jusqu’à la pause sont à créditer à leur adversaire. Dindane et Kalou, à la 44e minute, dans la même séquence de jeu, manquent de battre de nouveau le gardien guinéen, avant que Drogba ne déclenche une frappe enroulée à l’entrée de la surface guinéenne, que Camara détourne du bout du gant.

Drogba comme Cantona

A la reprise, les Guinéens ont encore toutes les raisons d’y croire. Bangoura se met en évidence à la 51e mais à l’image de ses prestations depuis le début de la CAN, l’attaquant du Dynamo Kiev s’emmêle les pinceaux en oubliant un peu ses partenaires. Youla, servit dans une excellent position dans la surface ivoirienne, deux minutes plus tard, manque complètement sa frappe.

Les Ivoiriens jouent avec le feu mais Drogba, sur une reprise de volée consécutive à un corner, ou Keita, de loin, montrent qu’ils sont toujours à l’affût. A la 68e minute, Dindane tient le but du 2-0 au bout de ses cramons, mais après avoir éliminé le dernier défenseur et le gardien guinéens, il rate sa frappe et ne trouve que le petit filet. Drogba fait le travail une minute plus tard : bien servit dans la profondeur par Boka, l’attaquant ivoirien n’éprouve aucune difficulté à effacer son vis-à-vis, qui lui laisse un boulevard, avant d’ajuster Camara d’un plat du pied droit. L’attaquant de Chelsea célèbre même son but en prenant la pose à la manière d’un Cantona.

Baki Koné pour clore la marque

Dès lors, les Guinéens, obligés d’attaquer, se découvrent encore plus qu’ils ne le faisaient déjà et sombrent. Pas très psychologue, Gérard Gili sort Dindane trois minutes après son raté. Une minute après, Drogba, encore lui, sert son coéquipier de Chelsea, Salomon Kalou, qui marque dans le but vide alors que la défense guinéenne s’attendait à voir l’arbitre signaler un hors-jeu. Le frère de Bonaventure, resté en France, enfonce le Syli National en inscrivant un deuxième but à la 80 minute, après un service millimétré du Barcelonais Yaya Touré.

Cinq minutes plus tard, c’est au tour du chouchou du public ivoirien, Baki Koné, entré à la place de Drogba (75e), de se mettre en valeur. Bien servit par Kalou à l’entrée de la surface de réparation adverse, l’attaquant niçois adresse une frappe splendide, sans contrôle, qui va se loger en pleine lucarne gauche, et marque le plus beau but de la soirée. Le Guinéen échoue en quarts pour la troisième CAN d’affilée. La Côte d’Ivoire affrontera en demi-finale le vainqueur du quart de finale entre l’Egypte et l’Angola.