Le Sénégal s’est imposé 2-0 à Dakar face à l’Egypte lors de la 1ère journée du groupe E des éliminatoires de la CAN 2015, vendredi. Tranquilles face à des Pharaons à la peine en première période, les Lions de la Teranga ont fait le dos rond au retour des vestiaires.


Retrouvailles réussies ! De retour au stade Léopold Sedar Senghor de Dakar après 23 mois d’absence pour cause de suspension par la CAF, le Sénégal a battu l’Egypte (2-0), vendredi, lors de la première journée du groupe E des éliminatoires de la CAN 2015. Les Lions de la Teranga ont fait plaisir à leur public, notamment avec une première période enthousiasmante.

Mise sur le banc de Moussa Sow et du capitaine Mohamed Diamé, qui a peu joué à West Ham avant son départ, titularisation de Dame Ndoye : Alain Giresse, le sélectionneur du Sénégal avait effectué des choix forts. Choix payants puisque l’attaquant du Lokomotiv Moscou a été à l’origine des deux buts de son équipe, en délivrant deux passes décisives sur deux actions similaires.

Intenable Dame Ndoye

Il a commencé par lancer Mame Biram Diouf dans la profondeur. Décidément déchaîné en ce moment, l’attaquant de Stoke City a pris de vitesse les trois centraux égyptiens avant de gagner son face à face contre Sherif Ekramy (17e). Juste avant la mi-temps, c’est l’inévitable Sadio Mané que Dame Ndoye a lancé en profondeur. En équilibriste qu’il est, le petit ailier de Souhtampton n’a eu aucune peine à glisser le ballon à gauche du gardien égyptien (45e +1).

Bien en place, le bloc sénégalais n’a rencontré qu’une faible opposition en première période. Jouant au ralenti, les Pharaons ont été incapables de proposer du mouvement, éprouvant toutes les peines du monde à se trouver lorsqu’ils ne multipliaient pas les passes ratées et autres fautes techniques. En face, la vivacité des Lions de la Teranga et leur capacité à se projeter rapidement vers l’avant a fait la différence face aux hommes de Shawky Gharib dont le premier rideau défensif était inexistant.

Des Pharaons bien inoffensifs

Plus remuants au retour des vestiaires, les Pharaons ont posé davantage de difficultés aux coéquipiers de Bouna Coundoul, capitaine ce soir. Rarement mis à contribution, le dernier rempart sénégalais a tremblé au retour des vestiaires lorsque Mohamed Salah a déboulé face à lui. Mais, dans un mauvais jour, l’ailier de Chelsea a raté son lob (53e). Pour le reste, les Lions de la Teranga ont su gérer leur avantage, concédant seulement quelques coup-francs aux Pharaons, mal négociés par Salah…

Nerveux par moment, à l’image d’ Ahmed Said Ouka, tout heureux d’écoper seulement d’un carton jaune alors qu’il avait séché Sadio Mané dans le rond central (65e), les Egyptiens devront se rattraper face à la Tunisie mercredi. De leur côtés, les Lions, renforcés par l’entrée de Diamé à la 68e, ont montré qu’ils savent aussi gérer un score. De bon augure avant de se déplacer au Botswana.

Les compositions de départ :

Sénégal : Coundoul (Cap.) – Djilobodji, Mbodj, Sané, Souaré – Kouyaté (Alfred N’Diaye, 87e), Badji, Gueye – Sadio Mané, Mame Diouf (Mohamed Diamé, 68e), N’Doye (Moussa Sow, 79e).

Egypte : Ekramy – Fathi, Okka, El-Said, Ghazal, Elmohamady (Hazem Emam, 60e) – El-Nenny, Ghaly (Cap.) – Hamoudi (Amr Gamal, 46e), Mohamed Salah, Kamar (Ahmed Hassan ‘Koka’, 81e).